12 Coups de Midi : Paul a failli tout abandonner à cause de Jean-Luc Reichmann (EXCLU)

0
70

Paul El Kharrat a bluffé les téléspectateurs des 12 Coups de midi (TF1) grâce à son intelligence, sa culture et sa mémoire. Mais, en octobre 2019, le Maître de midi atteint du syndrome d’Asperger a perdu, il est reparti avec une belle cagnotte (691 522 euros). Aujourd’hui, Paul sort son autobiographie intitulée Ma 153e victoire. Lors d’une interview accordée à Purepeople.com, il a révélé avoir failli quitter le célèbre jeu bien avant sa 152e victoire.

À lire aussi

Dans son ouvrage, Paul revient sur son parcours exceptionnel dans Les 12 Coups de midi et évoque sans détour son Asperger. Il explique notamment qu’il peut rapidement passer d’un état à un autre et fait un parallèle avec docteur Jekyll et de M. Hyde. “Il suffit d’une bêtise, d’une erreur, d’une insuffisance, d’une connerie pour que mon état psychique change, bascule. Qu’il passe d’un état de joie intense, de surexcitation à un état plus austère, plus sombre, plus dépressif, plus violent“, nous explique-t-il.

Un jour, sur le tournage du programme de TF1, un geste de Jean-Luc Reichmann lui a été si insupportable qu’il a songé à quitter l’émission. “En fait il y avait une mouche qui virevoltait au-dessus de la tête d’un candidat, ce qui le perturbait et Jean-Luc l’a claquée sans ménagement et il y a eu une réaction d’hystérie dans le public. Moi qui défends les animaux, je n’ai pas apprécié cette atmosphère de corrida où on se délecte du décès d’un être vivant. J’ai eu l’idée assez furtive d’abandonner le jeu, tout laisser tomber m’a traversé l’esprit. Je me suis dit que je n’étais pas là pour être au milieu d’une mascarade comme celle-ci. On n’était pas là pour tuer des bêtes. Je me suis donc dit que ça n’allait pas le faire. Puis, ils ont réussi à me faire revenir à un état plus posé, plus raisonnable et à me convaincre ne pas abandonner pour ‘si peu’“, révèle-t-il.

Paul est donc finalement resté et c’est tant mieux !

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.