Connect with us

4 questions sur la scarlatine

Pure Santé

4 questions sur la scarlatine

Une éruption cutanée, accompagnée d’une angine et de fièvre ? Votre enfant a peut-être la scarlatine… Il faut consulter car, en l’absence de traitement, elle peut entraîner des complications. Le point sur cette maladie infectieuse avec le Dr Christine Coquart, médecin homéopathe et phytothérapeute.

“La scarlatine est une maladie que l’on croyait un temps disparue mais qui refait surface depuis quelques années”, explique le Dr Christine Coquart, homéopathe et phytothérapeute, auteur du Guide pour soigner mon enfant au naturel (éd. Nathan). Il est toutefois difficile d’avoir une idée précise du nombre de cas car il ne s’agit pas d’une maladie à déclaration obligatoire. “La scarlatine touche les enfants âgés de 3 à 10 ans, principalement pendant l’hiver.”

Sur le même sujet

La scarlatine fait son retour dans le monde

Comment se manifeste la scarlatine ?

Tout commence par un fort mal de gorge, qui peut être accompagné de ganglions dans le cou. C’est l’apparition de l’éruption cutanée au niveau du thorax, des plis aux aisselles-coudes-aine, du bas-ventre, des extrémités et parfois sur le visage, qui met sur la voie. Mais

“le signe caractéristique, c’est la langue couleur framboise !”, précise le Dr Coquart. Une fièvre élevée (jusqu’à 40 °C) accompagne souvent ces symptômes, ainsi que des maux de ventre et une grande fatigue.

À quoi est due cette maladie infectieuse ?

À une bactérie, le streptocoque A qui, lorsqu’elle pénètre dans le corps, entraîne la sécrétion de toxines. La scarlatine se transmet par voie aérienne, au contact de gouttelettes de salive contaminée (postillons, toux, éternuements… ).

L’enfant est contagieux 2 à 5 jours avant les premiers signes de la maladie. Puis encore deux jours après.

Quel est le traitement ?

Une consultation médicale est nécessaire car les signes ne sont pas toujours si évidents.

S’il s’agit bien d’une scarlatine, et donc d’un streptocoque A, ce que le médecin peut confirmer en faisant un prélèvement de gorge, le traitement repose sur l’administration d’antibiotiques, pendant 8 à 10 jours. Du paracétamol peut aussi être donné pendant 48 h, si la fièvre est mal tolérée.

La scarlatine se soigne bien, mais elle doit être prise au sérieux car ses complications peuvent être graves si elle n’est pas traitée. Sans les antibiotiques, on peut craindre dans les suites un rhumatisme articulaire aigu – devenu rare aujourd’hui. L’éviction scolaire est recommandée les premiers jours, pour limiter la contagion et permettre du repos.

Existe-t-il un vaccin ?

Non, il n’existe pas de vaccin contre la scarlatine. Pour limiter la contamination de la famille, il faut miser sur les mesures d’hygiène.

Ne pas partager les verres ou les brosses à dents

Eviter les baisers entre frères et sœurs

Aérer le logement une ou deux fois par jour

Demander au petit malade de se couvrir la bouche s’il tousse.

Tout rentre dans l’ordre en une semaine !

A lire aussi :

La scarlatine est de retour avec le froid

Une prescription d’antibiotiques sur 5 est inutile

More in Pure Santé

To Top