45e cérémonie des César : découvrez le palmarès complet

0
116

Cela faisait de nombreuses années que la cérémonie des César n’avait pas autant fait polémique… Cette 45e édition, le 28 février, était très attendue en raison des crispations autour des 12 nominations de J’accuse de Roman Polanski (qui n’a finalement pas souhaité venir) et de la démission collégiale de la direction de l’académie ; la productrice Margaret Menegoz a été nommée présidente intérimaire de l’Association. Découvrez qui a gagné quoi avec le palmarès complet.

À lire aussi

Cette nouvelle édition, sous la présidence de Sandrine Kiberlain et sous la houlette de Florence Foresti comme maîtresse de cérémonie ayant la très lourde tache de décoincer une salle réputée chaque année très difficile et d’autant plus dans le contexte actuel, a donc salué les oeuvres et artistes phares de l’année écoulée. En 2019, les salles avaient enregistré 213,3 millions d’entrées. “C’est le deuxième plus haut niveau depuis 1966 (234,2 M)“, avait annoncé le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). Une fréquentation record portée notamment par le succès de la suite de Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?, qui avait attiré 6,7 millions des téléspectateurs. Avec le changement de règle sur l’attribution du César du public, le réalisateur Philippe de Chauveron avait ainsi annoncé son boycott… “Ce nouveau César, c’est un bras d’honneur au public. C’est inadmissible de ne pas respecter plus les spectateurs“, avait-il expliqué au Parisien.

À noter également qu’exceptionnellement, aucun césar d’honneur n’était remis cette année, une première en quarante-cinq ans. Brad Pitt, qui a triomphé lors de la saison des remises de prix pour son rôle dans Once Upon a Time… in Hollywood, était pressenti, mais il aurait renoncé a affirmé Le Parisien. L’an dernier, il avait été remis à l’acteur américain Robert Redford.

Pour rappel, le second tour de vote a réuni 4313 membres qui ont pu voter du 3 au 28 février jusqu’à 16h. De quoi faire basculer à la dernière minute une cérémonie très scrutée ?

Le palmarès :

Meilleur film : Les Misérables de Ladj Ly

Meilleure réalisation : Roman Polanski pour J’accuse

Meilleur acteur : Roschdy Zem pour le rôle de Yacoub Daoud dans Roubaix, une lumière

Meilleure actrice : Anaïs Demoustier pour le rôle d’Alice Heimann dans Alice et le Maire

Meilleur acteur dans un second rôle : Swann Arlaud pour le rôle d’Emmanuel Thomassin dans Grâce à Dieu

Meilleure actrice dans un second rôle : Fanny Ardant pour le rôle de Marianne dans La Belle Époque

Meilleur espoir masculin : Alexis Manenti pour le rôle de Chris dans Les Misérables

Meilleur espoir féminin : Lyna Khoudri pour le rôle de Nedjma Papicha dans Papicha

Meilleur scénario original : Nicolas Bedos pour La Belle Époque

Meilleure adaptation : Roman Polanski et Robert Harris pour J’accuse

Meilleurs costumes : Pascaline Chavanne pour J’accuse

Meilleure photographie : Claire Mathon pour Portrait de la jeune fille en feu

Meilleurs décors : Stéphane Rozenbaum pour La Belle Époque

Meilleur montage : Flora Volpelière pour Les Misérables

Meilleur son : Nicolas Cantin, Thomas Desjonquères, Raphaëll Mouterde, Olivier Goinard, Randy Thom pour Le Chant du loup

Meilleure musique originale : Dan Levy pour J’ai perdu mon corps

Meilleur premier film : Papicha de Mounia Meddour

Meilleur film d’animation : J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

Meilleur film documentaire : M de Yolande Zauberman

Meilleur film étranger : Parasite de Bong Joon-ho

Meilleur court métrage : Pile Poil de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller

Meilleur court métrage d’animation : La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel

César du public : Les Misérables de Ladj Ly

A noter qu’avant le tapis rouge, des manifestants ont réussi à s’approcher de la salle et ont déployé des banderoles et fumigènes pour s’en prendre à Roman Polanski.

Thomas Montet