Connect with us

A 15 ans, il étrangle sa mère puis l’enterre à l’église à cause d’une mauvaise note

Pure People

A 15 ans, il étrangle sa mère puis l’enterre à l’église à cause d’une mauvaise note

Après une dispute à cause d’une mauvaise note à l’école, un ado de 15 ans a tué sa mère en l’étranglant avant d’enterrer son corps à l’église.

La petite ville américaine de DeBary est sous le choc. Il y a quelques jours, la police a arrêté un garçon de 15 ans pour le meurtre de sa mère. Au départ, cet ado avait décidé d’appeler les forces de l’ordre pour leur expliquer que leur domicile avait été cambriolé, que “sa mère avait disparu et que sa camionnette était toujours garée dans l’allée”, a déclaré le bureau du shérif du comté de Volusia, selon People. Sauf qu’après plusieurs jours d’enquête, ils ont découvert que le meurtrier n’était personne d’autre que son propre fils. Ce qui a précipité la mort de la maman ? Gail Cleavenger a découvert que Gregory Logan Ramos avait obtenu une mauvaise note à l’école.

S’en est suivie une violente dispute. Et vers minuit, l’ado de 15 ans est sorti de sa chambre pour étrangler sa mère à mains nues “durant 30 minutes selon son estimation”. Après l’avoir tué, il est allé enterrer le corps de sa maman dans une église locale “sous un foyer”. De retour chez lui, il a fait appel à deux de ses amis pour mettre le cambriolage en scène. “L’affaire dans laquelle nous avons travaillé ce soir est l’une des plus inquiétantes et des plus tristes de ma carrière. J’ai l’impression que c’est un cas dont nous entendrons parler dans les années à venir. Tous nos cœurs se brisent pour cette famille”, a réagi le shérif sur Twitter.

“Il était très fier de son travail et il voulait le montrer”, a déclaré le shérif Chitwood lors d’une conférence de presse. “Observer à quel point il était froid et insensible lorsqu’il en parlait était pour moi la chose la plus choquante”, a-t-il ensuite ajouté. Aujourd’hui, l’ado a été placé en détention provisoire en attendant son procès. Le chef de la police compte même le juger devant un tribunal normal, et non pas réservé aux enfants. Quant à ses complices, ils ont regagné leurs domiciles avec des bracelets électroniques.

More in Pure People

To Top