Adriana Karembeu : Luxueux confinement au Maroc avant une expatriation

0
565

C’est sous le soleil de Marrakech qu’Adriana Karembeu a passé le confinement avec son mari l’homme d’affaires Aram Ohanian et leur fille Nina (qui aura deux ans le 17 août prochain). Mais la coprésentatrice des Pouvoirs extraordinaires du corps humain a dû être expatriée du Maroc comme elle l’a confié à nos confrères de Télé Poche.

À lire aussi

A cause du confinement, le tournage du numéro inédit des Pouvoirs extraordinaires du coups humain avait été interrompu. Comme tous les Français, Michel Cymes et son acolyte Adriana Karembeu étaient invités à rester chez eux afin d’endiguer l’épidémie. Si le médecin le plus célèbre du PAF est resté en France, l’ancien mannequin de 48 ans s’est envolée pour le Maroc avec son époux et leur fille. C’est au Palais Ronsard, l’hôtel qu’elle possède avec son mari à Marrakech, que la jolie famille a posé ses valises. Et, l’établissement étant fermé à cause du Covid-19, ils ont pu profité de toute la superficie pour eux.

Si Adriana Karembeu n’a pu revenir en France pour le numéro spécial déconfinement, elle était contrainte de faire son retour pour la suite du tournage de l’émission inédite. “Pour ces enregistrements, j’ai réussi à me faire expatrier du Maroc début juillet avec ma fille Nina. Mon mari Aram est resté sur place“, a-t-elle révélé. Et d’ajouter : “Le pays étant toujours confiné et on ne sait pas quand les frontières seront rouvertes.

Nina n’a peur de rien

On imagine qu’Adriana Karembeu devait être sur les rotules. Une fois les tournages terminés, elle retrouvait sa petite Nina. Et à en croire la belle blonde, c’est une véritable boule d’énergie qui n’a pas peur de grand chose : “Comme son papa, elle fonce et n’a peur de rien. C’est un bébé sage et espiègle à la fois, très curieuse, trop peut-être. Hier, je l’ai retrouvée dans le lavabo où elle s’était hissée toute seule ! J’ai remis un peu plus en hauteur tous les produits dangereux et j’ai verrouillé la terrasse qui est pourtant équipée d’une protection. Tout est ultrasécurisé, c’est devenu Alcatraz notre appartement.

Même si ce n’est pas toujours de tout repos, Adriana Karembreu n’échangerait sa vie pour rien au monde. Devenir maman lui a permis d’être moins égocentrique et de se concentrer sur l’essentiel : sa fille. Elle compte bien lever un peu le pied professionnellement pour profiter davantage de sa famille. Mais que les fans des Pouvoirs extraordinaires du corps humain se rassurent, elle ne compte pas quitter l’émission.

L’intégralité de l’interview est à retrouver dans le magazine Télé Poche du 10 août 2020.