Adrien et Mallory (Top Chef), leur friterie fermée : “C’était dangereux”

0
334

On est vraiment désolés, mais l’aventure va s’arrêter.” C’est ainsi que Mallory Gabsi a annoncé la fermeture du 140° Street, la friterie qu’il avait ouvert avec Adrien Cachot le 16 juillet dernier, se basant sur l’idée qu’ils ont eue lors de l’épreuve La Guerre des restos dans Top Chef. En seulement quelques jours, le duo a été pris de court par l’affluence exceptionnelle des clients qui avaient fait le déplacement pour venir déguster leurs plats. D’abord en rupture du stock le lendemain de l’ouverture, ils prenaient ensuite la décision de mettre fin à cette aventure en début de semaine.

À lire aussi

Lors d’un entretien accordé à TV Mag, Mallory a expliqué les raisons de ce rebondissement soudain. “Dès le premier jour, on a été dévalisés et on s’est retrouvés à faire entre 800 et 1300 couverts par service ! Ce qui représentait 600 kg de pommes de terre par jour ! Il y avait trop de monde. Un soir, il y a eu jusqu’à 4 heures d’attente, de la folie ! Avec Adrien, on ne voulait pas de ça. Surtout pour des burgers et des frites, même s’ils étaient très bons (rires)“, a-t-il confié.

On ne pouvait pas prendre de risque

L’épidémie de coronavirus qui reprend de l’ampleur en France n’aura pas aidé leurs affaires et, par souci de sécurité, Mallory et Adrien ont préféré rendre leurs tabliers. “Forcément, cette crise a joué un rôle. On ne pouvait pas prendre ce risque de concentrer autant de monde à un même endroit aussi longtemps. Si on avait eu un contrôle de police… Nous n’étions pas là pour transgresser les règles sanitaires. Par ailleurs, dans la file d’attente, il y avait des enfants, des personnes âgées, des femmes enceintes… Avec la chaleur, c’était dangereux“, souligne celui qui s’est blessé à l’oeil en cuisine.

Reste que ce projet commun, bien qu’il ait été bref, restera gravé dans leurs mémoires et demeure une belle expérience. “La décision a été difficile, mais nous sommes très fiers et nous ne voulons retenir que le positif. (…) On termine cette aventure la tête haute“, relativise-t-il. Qui plus est, cela ne les a pas découragés pour la suite, bien au contraire. Mallory et Adrien n’excluent pas l’idée de recollaborer un jour ensemble. “Je ne peux pas vous répondre un oui affirmatif, mais nous travaillons dessus. Forcément, ce succès nous donne envie de cuisiner encore à deux.” En attendant, c’est chacun de leur côté qu’ils continueront de régaler les plus gourmands. Malo a d’ailleurs “pas mal de projets en préparation entre la Belgique et Paris“.