Adrien Rabiot défend sa mère après le clash à l’Euro : J’ai parlé avec elle et je la crois”

0
16

L’Euro 2021 de l’équipe de France aura été un fiasco jusqu’au dernier jour et même après ! Les Bleus de Didier Deschamps, désignés favoris de la compétition, cinq ans après avoir atteint la finale et trois ans après leur sacre à la Coupe du monde, se sont fait sortir par la Suisse après un match à rebondissements. Une sacrée désillusion pour tout le monde et notamment pour les familles des joueurs. Des images des tribunes, rapidement sorties dans les médias, ont montré la mère d’Adrien Rabiot, Véronique, prendre à partie les familles de Kylian Mbappé et de Paul Pogba.

Une altercation qui a vite fait parler et l’on imaginait alors que le mal était plus profond qu’il n’y paraît en équipe de France. Interrogé sur cette affaire dans Téléfoot hier matin, Adrien Rabiot, qui évolue à la Juventus de Turin en Italie, a tenu à donner sa version des faits. Pour le joueur de 26 ans, tout ceci n’est qu’un simple malentendu. “Il ne s’est pas passé quoi que ce soit dans les tribunes. C’était un peu surprenant d’entendre tout ça. J’ai parlé avec elle et je la crois. Quand elle me dit qu’il ne s’est rien passé, c’est la vérité. Des images d’énervement, cela peut arriver, mais qui sait ce qu’il s’est dit”, affirme le joueur, malgré le témoignage pour le moins explicite d’un supporter français présent au moment de la scène.

Avec Paul Pogba et Kylian Mbappé ? On en a pas du tout parlé parce qu’il n’y avait rien, ni de leur côté, ni du mien

Sur les images filmées au moment de la scène, on peut voir Véronique Rabiot parler assez vertement avec les parents des joueurs présents à côté d’elle et on pouvait s’imaginer que les retrouvailles allaient être pour le moins glaciales. Face aux caméras de TF1, le milieu de terrain, qui a évolué au PSG, a tenu à mettre les choses au clair. “Avec Paul Pogba et Kylian Mbappé ? On en a pas du tout parlé parce qu’il n’y avait rien, ni de leur côté, ni du mien. Il n’y a pas eu besoin de parler de quoi que ce soit”, conclut-il.