Connect with us

Affaire du Levothyrox : la faute à l’acide citrique ?

Pure Santé

Affaire du Levothyrox : la faute à l’acide citrique ?

Un ex-chercheur du laboratoire Merck évoque l’idée que l’acide citrique, présent dans la nouvelle formule du Levothyrox, influerait sur l’efficacité du médicament.

Et si les effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox étaient simplement dus à un excipient présent en trop grande quantité ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien chercheur du laboratoire Merck (qui commercialise le Levothyrox). Dans un entretien avec une équipe de France 2, le chercheur explique que l’acide citrique, présent dans la nouvelle composition, dégrade les effets du médicament.

Sur le même sujet

troubles de la thyroïde

“On met un acide avec un sel dans une quantité telle qu’on aura une dégradation de la thyroxine. Le principe actif va être sous forme acide, inactif. C’est de la chimie de base de première année de pharmacie…” explique-t-il.

Une accumulation du médicament dans l’organisme

Cette hypothèse avait déjà été émise il y a quelques mois par le Dr Amine Umlil, responsable de l’Unité de pharmacovigilance du centre hospitalier de Cholet. Ce pharmacien hospitalier est en charge des consultations sur les “effets indésirables médicamenteux et pharmacovigilance”. Ce dernier, cité par Ouest France, explique dans son dernier ouvrage que le mystère du Levothyrox “pourrait aussi se localiser dans le citron. Il est admis que le citron vert, tout comme le pamplemousse, a un effet inhibiteur enzymatique. L’élimination de la lévothyroxine se trouverait ainsi freinée ; ce qui conduirait à une accumulation du médicament dans l’organisme.”

A lire aussi :

Levothyrox : un million de patients auraient abandonné le médicament

Levothyrox : l’actrice Mylène Demongeot porte plainte

More in Pure Santé

To Top