Affaire Patrick Poivre d’Arvor : une victime présumée fait des révélations dans Sept à Huit

0
64

Ce dimanche 12 décembre 2021, les équipes de Sept à Huit se sont intéressées aux accusations récentes concernant victime, qui à l’époque de sa première déposition, était mineure, témoigne anonymement.

Suivie par les équipes de TF1, la victime s’est rappelée de ce douloureux moment. Car après l’avoir invité à assister à l’une de ses émissions – ou elle était accompagnée de ses amis – cette dernière s’est ensuite souvenue d’avoir été conviée par Patrick Poivre d’Arvor dans sa loge. Mais une fois installée sur le canapé présent dans la loge, elle a constaté un changement dans le comportement du journaliste : “Il était assis à côté de moi sur le canapé et à un moment donné il a commencé à avoir des gestes déplacés.” Et de poursuivre : “Dans mes souvenirs, il commence par m’embrasser, ça, j’ai une image très nette sur le canapé où il est en partie sur moi. Je me retrouve sans le bas, il me demande de m’allonger sur la moquette. Et là, il se met devant moi, il est comme moi c’est-à-dire qu’il a enlevé le bas, et voilà, il est en érection. Et là sans quoique ce soit d’autre en fait, sans sensualité, il me pénètre.” Un douloureux souvenir qu’elle a partagé anonymement.

Des faits qui remonteraient en 1988. À l’époque, la victime était âgée de seulement 16 ans. Renommée Caroline par le média, elle avait confié dans les colonnes de 20 Minutes en juillet dernier, avoir contacté Patrick Poivre d’Arvor dans le but qu’il lui présente son idole, Francis Huster. Mais après leurs premiers échanges – faits par courrier -, l’accusé serait devenu “de plus en plus intime“. Un épisode traumatique qui avait beaucoup marqué la victime suite à cette mésaventure : “Sa scolarité s’effondre, elle doit passer trois fois le bac“, pouvait-on découvrir à l’époque dans 20 Minutes.

Patrick Poivre d’Arvor reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.