Agustín Galiana en couple avec une fan ? “Je fais énormément gaffe” (EXCLU)

0
69

Il paraît que tu vas demander la nationalité française. Est-ce que ça ne serait pas plus simple d’épouser une fan ?

Peut-être ! Mais les fans, c’est très bien quand ils t’accompagnent dans ta vie professionnelle. Dans la vie personnelle, c’est plus compliqué. Dernièrement, j’ai eu un souci d’usurpation d’identité, je me suis retrouvé avec une femme à la porte de chez moi qui pensait qu’on se parlait depuis des semaines. C’était très violent. C’était entre guillemets une agression. Elle est venue deux fois. Ça a été très difficile et ça m’a fait beaucoup de peine pour elle. J’ai beaucoup d’empathie. Elle a été arnaquée financièrement.

Tu pourrais te mettre en couple avec une fan ?

Quand on parle d’amour, on parle d’une personne. Ce que je ne pourrais pas faire, en étant avec quelqu’un, c’est de me dire qu’elle est avec moi par rapport à mon métier ou ma célébrité. C’est pour ça que je fais énormément gaffe à tout ça.

On te voit souvent torse nu sur Instagram, est-ce que tu fais très attention à ton physique ?

Non, et encore moins dernièrement. Vous avez l’impression que je suis toujours torse nu, mais ce n’est pas vrai ! Je n’ai pas un corps de malade, je n’ai pas un physique de ouf, je ne vais pas tous les jours à la salle de gym. J’ai un corps normal et je n’ai aucune raison de ne pas le montrer, comme tout le monde. Mais je ne me verrai jamais comme les autres me voient. Quand on me dit que je suis beau, bon, moi je me réveille tous les jours, je me vois dans le miroir… je ne suis pas Brad Pitt !

Tu as ton album à défendre, tu enchaînes les tournages… Tu as le temps d’avoir une vie privée ?

Pas en ce moment. Mes amis se plaignent de ne pas me voir assez, du fait que je ne suis pas assez disponible. Mais là, je suis sur le tournage de la saison 11 Clem, je suis sur Ici tout commence, je fais la promo de l’album Plein soleil, il y a la télé, les concerts qui arrivent. Alors je n’ai pas beaucoup de vie personnelle. Certains ne comprennent pas pourquoi je suis comme ça avec le travail. Mais quand tu as passé quatre ans à attendre les coups de fil des producteurs, quand tu réussis à avoir des projets, tu ne penses à rien d’autre…

Toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com. Propos recueillis par Yohann Turi.