Alain Bashung : Sa veuve Chloé Mons revient sur leur coup de foudre “électrique”

0
25

Encore aujourd’hui, il reste comme l’un des plus grands artistes français des 50 dernières années. disparu le 14 mars 2009 à l’âge de 61 ans, a traversé les époques en continuant à se renouveler et à offrir une musique de grande qualité. L’artiste sera d’ailleurs à l’affiche du documentaire Osez Bashung ! ce soir à 23h40 sur France 2. L’occasion de retracer la vie de celui qui continue de faire parler plus de douze ans après sa disparition. Le père d’Arthur (né en 1983) et Poppée (née en 2001) a connu trois grandes histoires dans sa vie, dont la dernière avec l’actrice Chloé Mons.

Interrogée ce jeudi 19 août par Le Parisien, la femme de 48 ans n’a pas oublié son ancien mari et elle garde une vraie tendresse pour lui, puisqu’elle est à l’origine de ce documentaire. “Entretenir la mémoire d’Alain, c’est entretenir notre amour. C’est un travail qui me tient à coeur”, explique la mère de Poppée. Elle revient ensuite sur sa rencontre avec le chanteur, un souvenir impérissable. “J’avais 24 ans et j’étais engagée sur le tournage du clip de La nuit je mens. Je ne connaissais pas tellement l’oeuvre d’Alain”, raconte-t-elle, avant d’ajouter : “Ça a été tout de suite électrique entre nous, comme une évidence”.

On a passé la journée sur un nuage, à se regarder, à se frôler, à tomber amoureux…

Très attirés l’un par l’autre, les deux amoureux vont vivre des premières heures à se chercher l’un l’autre. “On a passé la journée sur un nuage, à se regarder, à se frôler, à tomber amoureux…”, détaille celle qui a eu quelques problèmes au moment de l’héritage. Subjuguée par la beauté du chanteur et son intensité, elle a surtout été conquise par sa personnalité. “D’emblée, on s’est rendu compte que nous étions d’accord sur la façon de voir la vie. (…) C’était un taiseux mais avec une vie intérieure très riche”, conclut l’actrice et chanteuse.