Alain Delon désiré par des hommes dans sa jeunesse : “Ils étaient beaucoup, beaucoup plus vieux”

0
22

La Piscine, Plein soleil, Le Guépard, Le Samouraï… Autant de films qui ont fait d’Alain Delon une légende vivante du cinéma, un porte-drapeau tricolore sur la planète et un véritable sex-symbol aux yeux du public. L’acteur a largement profité de son physique avantageux auprès des femmes et aurait pu avoir ses chances avec les hommes… s’il en avait eu l’envie !

Longuement interrogé par Cyril Viguier pour Paris Match, deux ans après son AVC, Alain Delon revient en forme et sur ses deux jambes. L’acteur de 85 ans a accepté d’accorder un entretien fleuve au magazine et de jeter un oeil dans le rétroviseur de sa vie. Il a bien évidemment évoqué sa carrière, faite de rencontres et de souvenirs. Questionné sur le mouvement #MeToo qui a secoué le cinéma mondial ces dernières années, l’acteur a confié : “J’ai fait je ne sais pas combien de films avec toutes les stars… J’ai été ‘agressé’, j’en ai ‘agressé’, je veux dire que c’était normal, c’était la vie, rien d’autre (…) J’ai été emmerdé un peu mais je n’étais pas harcelé. J’aimais ça, si je ne l’avais pas été, je l’aurai regretté (…) Etant qui j’étais, je l’ai pris pour quelque chose de normal, et je ne trouvais pas normal de ne pas le faire moi-même. C’est toujours agréable d’être désiré sauf quand on est désiré par quelqu’un de moche.

Si les femmes se sont souvent jetées sur lui quand il était au sommet de sa gloire, Alain Delon confesse que sa beauté faisait aussi chavirer les coeurs des hommes. “C’est arrivé, très peu, quand j’étais beaucoup, beaucoup plus jeune et eux beaucoup, beaucoup, plus vieux“, dit-il ajoutant avoir réussi à éconduire ses prétendants sans les vexer “en leur expliquant simplement que je n’étais pas comme ça, que je ne marchais pas pour ça.” L’occasion au passage de mettre les choses au clair sur son prétendu côté réac. Alain Delon le dit clairement, l’homosexualité des uns et des autres il n’en a “rien à foutre” car “chacun fait ce qu’il veut dans la vie“. Toute juste admet-il ne pas être à l’aise avec le mariage pour tous sans pour autant en faire un drame. “Je ne suis pas là pour le leur interdire“, ne manque-t-il pas de souligner.

Interview intégrale à retrouver dans Paris Match, édition du 17 juin 2021.