Alain Souchon : Sa mère, malade d’Alzheimer, le confondait avec un célèbre homme politique…

0
79

Pour un numéro de Zone interdite diffusé le 6 mars prochain et dédié à la maladie d’Alzheimer, son fils Pierre offriront leur témoignage sur cette maladie qui avait touché la mère du chanteur, décédée en 2007. Interrogés par Télé 7 jours sur le sujet, ils ont accepté de se confier.

Madeleine Lemaitre, maman de l’immense Alain Souchon, était un personnage haut en couleur. En effet à la mort de son mari, elle s’était lancée dans l’écriture de romans à l’eau de rose qui lui ont permis de faire vivre sa famille. Aussi, lorsqu’elle tombe gravement malade, son fils Alain et son petit-fils Pierre sont sous le choc. Ce dernier a confié sa méconnaissance de cette maladie à l’époque, ce 28 février pour Télé 7 jours : “Comme tout le monde, on en avait entendu parler. En plus c’est un nom dur, qui fait peur. On dirait un truc du IIIe Reich. Mais on a vraiment compris de quoi il s’agissait quand ma grand-mère a été touchée.

Alain Souchon, qui n’a jamais caché avoir une histoire familiale compliquée, a poursuivi en livrant une anecdote poignante : “Il y avait eu l’exemple d’Annie Girardot, actrice merveilleuse et femme tellement charmante, confirme l’interprète de J’ai dix ans. La voir perdre ainsi la tête nous avait fendu le coeur. Ma maman, elle ne me reconnaissait plus. Elle m’appelait même Jacques Chirac ! Chaque fois qu’on allait lui rendre visite, on repartait avec le cafard, avec tristesse a-t-il expliqué avant de conclure, c’est comme une mort avant la mort.

L’interprète de La Ballade de Jim,marié à Françoise, s’est alors souvenu : “On fait vivre les gens beaucoup plus longtemps, le corps va plus loin, mais souvent l’esprit ne suit pas. Alors ça se mélange un peu avec la sénilité. Mais avec Alzheimer, s’ajoute de la méchanceté et de l’agressivité vis à vis des autres. Moi j’avais été très atteint de voir ma mère comme ça. Et quand je l’entendais dire que c’était ” l’arrivée du Tour de France ” devant sa fenêtre, moi, (…), ça ne me faisait pas rire.