Alain Souchon, son père mort quand il avait 14 ans : “Ce n’est pas très drôle dans ma famille…”

0
11

Au faste de la capitale, son épouse Françoise, quand il n’est pas en tournée dans toute la France. Cette région est chère à son coeur. C’est là-bas qu’il venait se recueillir, quand il était petit, dans ce refuge que constituait la maison de ses grands-parents. Et pour cause. L’enfance qu’il a vécu à Paris ne fut pas toute rose.

J’ai grandi jusqu’à l’âge de 7 ans avec celui que je pensais être mon père…

Les jeunes jours d’Alain Souchon ont, effectivement, été marqués par un lourd secret familial. “Ma mère a été mariée deux fois, avec deux professeurs agrégés, explique le papa de Pierre et Charles dans les colonnes du JDD du 14 novembre 2021. J’ai grandi jusqu’à l’âge de 7 ans avec celui que je pensais être mon père, puis nous sommes partis vivre avec mon père biologique jusqu’à ce qu’il se tue dans un accident de voiture. J’avais 14 ans. Bref, ce n’est pas très drôle dans ma famille.”

Il a poursuivi sa scolarité en pensionnat, en Suisse, mais a fini par retrouver ses terres d’origines. Paris pour le travail, le Loir-et-Cher pour le plaisir. C’est là-bas qu’il se prélasse avec sa femme, là-bas qu’il se lance dans d’interminables randonnées, ou qu’il convie ses grands copains. Laurent Voulzy, son autre moitié, avait d’ailleurs profité de cette vie à la campagne pour amener, à son pote, un curieux présent. “Un dimanche, il était venu m’offrir un âne, se souvient-il en riant. Au moment de chevaucher l’animal, il s’est mis à ruer, j’ai valsé dans les airs… Résultat, deux côtes cassées alors que j’étais en tournée.

A propos de tournées, Alain Souchon s’apprête à retrouver son public puisqu’il va parcourir le pays avant de terminer sa liste de concerts le 27 mars 2022 à la Philharmonie de Paris. Il a sorti, au début du mois de novembre, un best-of intitulé (Nouvelle) Collection

Retrouvez l’interview d’Alain Souchon dans le JDD du 14 novembre 2021.