Alec Baldwin et son tir mortel : agacée par les fuites, une membre de l’équipe pousse un coup de gueule

0
15

Ne mâchant pas ses mots, la jeune femme va même jusqu’à discréditer certains de ses collègues, qui ont pris la parole dans les médias. “Les gens qui parlent les premiers dans la presse ne sont pas toujours les plus fiables (…) Les caméramans en question ont essayé de renégocier leur contrat au milieu du tournage, ils voulaient plus d’argent et de meilleurs hôtels”, a-t-elle déclaré dans sa longue harangue.

Selon elle, les équipes étaient sensibilisées aux armes à feu par le biais de “plusieurs réunions de sécurité, parfois plusieurs fois par jour”. “Notre assistant réalisateur, David Halls, ne s’est jamais montré désinvolte à propos de la sécurité même s’il a pu l’être sur d’autres tournages”, a fait savoir la costumière, qui plaide pour plus de transparence sur les tournages et a défendu son collègue, dont le rôle dans cette tragédie a fortement intéressé les enquêteurs.

“Je me battrais à l’avenir pour plus de sécurité autour des armes à feu sur les tournages au nom d’Halyna, pour qu’il n’y ait plus jamais aucun pistolet chargé sur un plateau et pour que nos armuriers aient plus de formations dans ces cas précis où ils ont nos vies entre leurs mains”. Et Teresa Magpale Davis de conclure : “VOUS N’ETIEZ PAS LÀ”.

La justice n’a pas encore éclaircit tout le mystère autour de cette triste affaire, mais la procureure de Santa Fe a révélé que des poursuites judiciaires pourraient être lancées si des responsabilités sont établies. Une cagnotte a été créée pour aider la famille d’Halyna Hutchins à payer ses obsèques.