Alec Baldwin et son tir mortel : sa première réaction après le terrible drame

0
19

Cette scène d’horreur n’était pas prévue au programme. Le jeudi 21 octobre 2021, Alec Baldwin a tué une femme sur le tournage du film Rust, par accident, dans le Nouveau-Mexique aux Etats-Unis. Le comédien de 63 ans, qui tenait un pistolet chargé à blanc, a provoqué un tir qui a ôté la vie à la directrice de la photographie, Halyna Hutchins, 42 ans, et a gravement blessé le réalisateur Joel Souza – qui est ressorti de l’hôpital, selon un tweet de l’actrice de Rust Frances Fisher. Cette dernière a reçu un SMS du réalisateur. “Quand le pistolet a été déchargé, un éclat de balle ou une balle a touché deux personnes” a déclaré le shérif de Santa Fe dans un communiqué, relayé en France par l’AFP.

Suite à l’incident, Alec Baldwin a été aperçu, agenouillé au sol, hébété. Il a ensuite passé un coup de téléphone avec la mine déconfite. La ou le destinataire de l’appel ? Un mystère. Mais selon un témoin de la scène, quelques secondes plus tôt, le comédien répétait en boucle, l’arme à feu à la main, la phrase : “Mais pourquoi est-ce qu’on m’a donné un pistolet chargé ? Avec des munitions réelles ?” L’accident est tragique, pour les victimes comme pour l’acteur à l’origine du coup de feu.

Il y aurait dû y avoir des fausses balles dans cette arme

L’industrie du cinéma est dans l’incompréhension. Une telle mésaventure n’aurait jamais dû arriver, d’autant que des accidents ont déjà eu lieu par le passé – Brandon Lee, le fils de Bruce Lee, était mort dans des circonstances très similaires en 1993 sur le tournage du film The Crow. Selon Mike Tristan, un fournisseur d’armes vétéran d’Hollywood, la responsabilité revient à l’armurier engagé par Joel Souza. “Il y aurait dû y avoir des fausses balles dans cette arme, confirme-t-il au Dailymail. C’est son travail de vérifier ça avant d’armer qui que ce soit. Ensuite, il faut s’assurer que le comédien reste à sa place et ne pointe son pistolet sur personne, ni quelqu’un du cast, ni de l’équipe. C’est le montage qui fait en sorte qu’on y croit.

La suite des évènements, juridiquement parlant, est encore un peu flou. L’enquête suit pour l’instant son cours. Quant à Alec Baldwin, il aurait “fourni des déclarations et répondu à certaines questions“, selon les forces de l’ordre locales. “Il s’est présenté volontairement et a quitté l’immeuble après la fin des interrogatoires, précise-t-on. Aucune poursuite n’a été engagée et aucune arrestation n’a été faite…