Alex Goude : Confiné “nu les trois quarts du temps” (EXCLU)

0
204

Il aurait pu se confiner à Las Vegas, près de son fils Elliot – élevé par son ex-mari Romain Taillandier -, mais l’animateur Alex Goude est finalement resté chez lui à Paris. Il est aux commandes de La Maison Lumni, qui l’accapare une grande partie du temps et, désormais, de Jouons à la maison. Confiné majoritairement le week-end, il s’est confié à Purepeople.com.

À lire aussi

Purepeople : Comment vis-tu le confinement, surtout depuis qu’il a été prolongé ?

Alex Goude : “Tu sais moi je suis un cas un peu particulier parce que j’ai La Maison Lumni et Jouons à la maison. qu’on a monté en une semaine alors qu’en général tu fais 40 000 tests ! Tout le monde a sa chance, tout le monde peut jouer, tu joues de chez toi. C’est sans public, je vais faire des vannes dans le vent quoi (…) Je travaille beaucoup en ce moment. Depuis plus d’un mois, je n’ai vu que le studio télé ou chez moi ! Je suis chez moi le week-end, on essaye de plus en plus de grouper le plus d’émissions. Trois sessions en une journée pour limiter le nombre de jours de tournage (…) Pas le temps de sortir faire des courses, j’ai le temps de rien, j’écris beaucoup, je passe la journée devant l’ordinateur donc j’ai les yeux un peu explosés. J’essaye vraiment de même pas faire les trucs où tu peux sortir une heure, tout ça… J’essaye de respecter au maximum.

PP : Devoir aller travailler, c’est le risque d’attraper plus facilement le coronavirus. Tu y penses ?

Alex Goude : “Bien sûr. J’ai enfermé ma mère chez elle. Je ne peux pas aller la voir à cause de tous les gens que je côtoie car je me dis “on sait jamais” même si, nous, on prend un maximum de mesures de précaution sur les tournages.

PP : Le week-end, tu fais quoi du coup ? C’est confortable chez toi ?

Alex Goude : “Si j’ai un peu de temps, j’essaye de jouer aux jeux vidéos pour me détendre. Après, une série sur Netflix ou Disney +. Parfois le soir je mets ça en fond… quand je suis encore en train d’écrire. J’adorerais reprendre mon japonais ou apprendre à jouer du piano mais j’ai pas le temps. (…) J’habite dans un petit 45 m², en plein coeur de Paris, avec de chaque côté des fenêtres qui donnent sur des murs. D’habitude ça me gênait pas d’être dans l’obscurité la plus totale, là c’est un peu gonflant. Je vis de lumières artificielles, au début je me suis fait livrer des halogènes qui consomment peu.

PP : Tu fais un effort ou tu enfiles un jogging le week-end ?

Alex Goude : “Pas du tout, je ne m’habille pas du tout ! Je suis les trois quarts du temps nu ou alors le reste du temps avec mon peignoir Captain America. Je ne mets que ça, il est assez cool, y a une capuche qui fait casque.

PP : Tu as fais des stocks de PQ, de nourriture ?

Alex Goude : “C’est le truc qui m’a le plus bluffé j’ai pas compris pourquoi tout le monde s’est rué en particulier sur le PQ ! On a encore des douches, des bains au pire… En revanche, au début du confinement je me suis fait livrer beaucoup de choses. J’avais un pêché mignon avant que je commence La Maison Lumni et que je dise que j’avais pris 100 kilos car la télé grossit beaucoup : j’étais à fond sur les nouveaux gâteaux Nutella. C’est une drogue… Mais, maintenant, mon pêché mignon c’est les pommes ! C’est moins glamour mais je bouffe 10 pommes par jour.

PP : Tu regrettes pas de ne pas être parti à Vegas, retrouver ton fils ?

Alex Goude : “Ah bah ça… J’ai mon fils tous les jours en FaceTime, il peut me voir à la télé, il est content il voit son papa tous les jours ce qui est un peu nouveau pour lui, il a même eu droit de voir les pilotes de La Maison Lumni. Aller le voir, c’est la première chose que je ferai après le déconfinement mais on va attendre quand même que ça se calme un peu partout (…) Après, je pensais pas que ça durerait aussi longtemps… J’irai aussi voir ma mère de 69 ans, qui est toute seule pas loin de chez moi à Paris, et pour qui c’est très compliqué dans un petit appartement.

PP : C’est quoi tes prochains projets ?

Alex Goude : “Avec mon spectacle Ménopause, on s’est arrêté parce qu’il y a eu le Covid, sinon on était parti pour dix ans. C’est sans commune mesure avec Timéo. J’ai jamais vu ça de ma vie, sur Billetreduc on a 97% d’avis positifs ! Mon show de Vegas aussi cartonnait. Alors maintenant c’est sûr que les spectacles de théâtre ça va être très compliqué… Pour Ménopause, on reprendra pas avant 2021. Pour le reste, j’ai la chance de faire plein de choses, par exemple je travaille dans le jeu vidéo depuis vingt-quatre ans [pour le Journal de Mickey et Micromania, NDLR]. J’ai aussi ma boite d’événementiel et j’avais deux autres spectacles en préparation dont un avec Maxime Guény. Quant à La Maison Lumni, on ne réfléchit pas, pour l’instant on fait notre mission, on se concentre le temps que c’est nécessaire.