Alexandra Rosenfeld : Sa fille prête à louper l’école pour soutenir Hugo Clément

0
102

Ce mardi 26 novembre 2019 est un grand jour pour Hugo Clément. Après de longs mois de travail et des semaines de teasing, son émission Sur le front est enfin sur le point d’être lancée sur France 2. Pour son tout premier numéro, le journaliste engagé s’est intéressé aux océans. Un reportage à la fibre écolo indéniable qui est également un cri d’alarme “car la situation est grave” comme il le souligne dans les colonnes du Parisien. “Si les écosystèmes marins s’effondrent, notre survie n’est pas garantie. Mais il y a de l’espoir. Je voulais éviter le côté apocalyptique, défaitiste et culpabilisant.”

À lire aussi

En plus de faire la Une des journaux quotidiens, Hugo Clément fait également la tournée des plateaux télé. A quelques heures de la diffusion de son reportage, il se trouvait déjà sur France 2 pour répondre aux questions des journalistes de Télématin. Un passage que sa compagne Alexandra Rosenfeld n’a d’ailleurs pas manqué, tout comme sa fille Ava (9 ans). La paire forme un tel soutien pour l’ancien protégé de Yann Barthès qu’elles en ont presque oublié leurs affaires. En effet, via sa story Instagram, la Miss France 2006 a posté une photo de sa fille en train de scruter attentivement l’interview d’Hugo Clément et a ajouté en commentaire : “On va être en retard.”

Et oui, même si son beau-père est une véritable superstar, la jeune Ava n’a pas le privilège de louper l’école. Tout comme ne l’aura pas son petit frère ou sa petite soeur à venir. Pour rappel, Alexandre Rosenfeld et Hugo Clément attendent un heureux événement. Récemment, la jolie blonde de 33 ans annonçait même son départ en congé maternité. De son côté, Hugo Clément faisait de rares confidences sur son futur rôle de papa : “J’ai envie que mes enfants vivent sur une planète habitable, qu’ils puissent profiter d’un week-end au parc, qu’ils vivent l’amour, l’amitié. Je n’ai pas envie d’un monde hostile pour mes gamins. Le fait d’attendre un enfant renforce ma volonté d’agir. Mais je ne vais pas en faire six ou sept non plus !”