Alexia Duchêne (Top Chef), son viol à 15 ans : “Ça peut partir d’un rien…”

0
78

Le milieu culinaire est souvent pointé du doigt pour son côté sexiste. Encore trop de cheffes s’estiment agressées moralement au quotidien dans les cuisines par leurs collègues, si ce n’est parfois physiquement. C’est malheureusement le cas de Alexia Duchêne. L’ancienne demi-finaliste de la dixième saison de Top Chef a fait des révélations glaçantes auprès du site gastronomique Atabula lundi 17 août 2020, lequel tente de faire la lumière sur les abus sexuels derrière les fourneaux.

À lire aussi

La jeune femme avait déjà évoqué les conditions de travail compliquées pour une femme en cuisine lors d’une interview pour Melty en 2019 et disait avoir vécu “des trucs pas hyper cool” comme des mains au c*l ou des textos à 2h du matin. On était alors loin d’imaginer que le pire lui était aussi arrivé. En effet, Alexia a subit un viol par trois garçons de dix ans de plus qu’elle lorsqu’elle n’avait que 15 ans.

Un traumatisme qu’elle a décidé de transformer en force aujourd’hui, étant aux commandes de son propre restaurant, le Datsha Underground dans le 3e arrondissement de Paris. “Au départ, j’avais que des mecs en cuisine. Je leur ai dit que je voulais du respect envers tout le monde, que je refusais d’entendre des blagues sur qui que ce soit au restaurant ou en ma présence“, a-t-elle ordonné à son équipe pour les faire prendre conscience de leurs actions. “C’est pas évident, c’est même très dur, mais ils ne se rendent pas compte que ça peut partir d’un rien, et arriver à tout le monde. Lorsque j’ai revu les mecs au procès, ils avaient du remords, ils ont dit qu’ils ne se rendaient pas compte… Mais les hommes n’ont tellement pas l’habitude d’avoir des représailles.

Malgré tout, Alexia Duchêne est loin de jeter la pierre sur tous les hommes, bien au contraire. “J’ai eu une équipe à 100 % masculine, je ne vais pas commencer à dire que les hommes sont les pires, mais je pense qu’il faut qu’on nous écoute une bonne fois pour toute !” Il n’y a que de cette manière selon elle que “les grands chefs tomberont“. “On ne voudra plus aller chez eux, parce qu’ils se comportent comme des merdes, et c’est à ce moment là qu’on aura vraiment gagné.”