Alice Belaïdi enceinte : le ventre rond lui va si bien !

0
22

Jamel Debbouze. L’actrice de 34 ans découvre une nouvelle vie fictive, celle de femme enceinte.

Lundi 20 septembre 2021, la star de la série Hippocrate (Canal +) a dévoilé des images du tournage de son nouvel film dans sa story Instagram et c’est avec un ventre très très rond que ses abonnés ont pu lé découvrir. Photographiée de profil, habillée d’une salopette et d’un petit top qui ne recouvre pas tout son ventre, Alice Belaïdi scrute son téléphone. “#actricevie“, commente-t-elle sur cette image, afin d’expliciter que cette grossesse n’est pas réelle mais bien pour le tournage de son nouveau film.

Oui mais voilà, le commentaire n’a pas été pris en compte par tout le monde, ce qui a fallu à la jolie brune de nombreux messages de félicitations. Ces jolis mots, qui n’étaient finalement pas d’actualité, Alice Belaïdi les a republiés dans sa story Instagram. “Je suis complètement dépassée par les évènements“, a-t-elle rigolé, tout en remerciant malgré tout tous ceux qui l’ont félicitée.

Très discrète sur sa vie privée, Alice Belaïdi n’aurait certainement pas annoncé sa grossesse sur Instagram, si elle avait été vraie. L’actrice détient un jardin secret qu’elle ne veut pas dévoiler…

Ce même lundi 20 septembre, la star du film L’Ascension a également partagé une photo au côté d’un autre acteur : Jamel Debbouze. Tous deux tournent actuellement en Seine-Saint-Denis dans Le nouveau jouet. Alice Belaïdi ne cache pas sa joie d’être de partager ce nouveau projet avec le mari de Mélissa Theuriau.

Annoncé comme un remake du Jouet (1976) avec Pierre Richard, cette nouvelle comédie mettra en scène Alice Belaïdi, Jamel Debbouze mais également Daniel Auteuil, qui vient de sortir son premier album. Le Nouveau jouet sera réalisé par James Huth, (Brice de Nice). Ce film s’inspire donc du Jouet, premier film de Francis Veber. Pierre Richard y joue un journaliste contraint de se soumettre aux caprices du fils de son patron. Se liant d’amitié avec l’enfant, il décide de prendre sa revanche… Cette satire sur le pouvoir de l’argent et la puissance des patrons de presse est le film préféré de Pierre Richard.