Allison Mack accusée d’esclavagisme sexuel : sa tactique perverse pour recruter

0
187

En avril 2018, Hollywood est sous le choc : l’actrice Allison Mack, qui incarnait le personnage de Chloé Sullivan dans la série Smallville, est arrêtée par la police. Elle est alors suspectée d’appartenir à la secte NXIVM, qui contraint des femmes à de l’esclavagisme sexuel. Une nouvelle plainte vise l’organisation et des détails émergent.

À lire aussi

Depuis deux ans, les détails les plus glauques et les plus glaçants refont surface autour de l’implication d’Allison Mack – libérée contre une caution de 5 millions de dollars jusqu’au jugement définitif de son procès –, soupçonnée d’avoir été la numéro deux d’une secte sexuelle menée par son ancien amant Keith Raniere. Un homme pour lequel elle recrutait en personne des femmes en état de détresse psychologique ou de nature vulnérables, afin qu’il puisse se servir d’elles à sa guise… Des violences physiques et émotionnelles ainsi que des mutilations corporelles ont été relatées par la presse américaine. Parmi les victimes figure notamment la fille d’une ex-star de Dynasty.

Comme le rapporte le site Just Jared, une nouvelle plainte vise NXIVM, car cette secte aurait recruté, via Allison Mack, dans des sororités. Aux États-Unis, les campus universitaires possèdent des maisons gérées par des groupes de filles qui suivent des études supérieures. L’actrice ayant longtemps joué dans Smallville, série très populaire chez les jeunes, elle pouvait ainsi facilement créer le contact…

L’ancienne star de 37 ans et Keith Raniere sont accusés avec d’autres membres d’avoir “visé des sororités et contraint des recrues“, d’avoir “organisé un montage dit Ponzi” – un système financier frauduleux qui distribue de l’argent aux membres de l’organisation avec les sous de ceux recrutés en dernier –, d’avoir fait “illégalement des expériences sur des humains” et d’avoir “exploité des recrues féminines“.

Récemment, Allison Mack a plaidé en partie coupable des différents chefs d’accusation retenus contre elle.