Connect with us

Amanda Lear : “Dali était amoureux de moi mais il était impuissant”

Pure People

Amanda Lear : “Dali était amoureux de moi mais il était impuissant”

INTERVIEW. A l’occasion de la sortie de son livre Délires, Amanda Lear a répondu à nos questions et elle s’est longuement épanchée sur les années qu’elle a passées auprès de Dali, quitte à donner de nombreux détails. 

C’est un fait connu de tous : Amanda Lear a été la muse de Dali. Pendant des années, elle a d’ailleurs vécu à ses côtés, mais aussi avec sa femme officielle, Gala. Une situation cocasse, dont elle nous parle longuement dans les pages de Closer, à l’occasion de la sortie de son livre Délires (Cherche-Midi). “Dali était amoureux de moi, affirme-t-elle. “Pas seulement parce que j’étais jolie, il y avait plein de mannequins autour de lui. Il avait trouvé autre chose en moi. Et il ne voulait pas d’un ménage à trois avec la femme et la maîtresse que l’on voit en douce, trop bourgeois. Il désirait que ma présence soit officielle. « Donc je veux t’épouser », a-t-il dit. Mais il était déjà marié avec Gala et il l’aimait aussi”.

Mais un détail qui a son importance a fait que tout cet amour n’a pas été consommé : le peintre était impuissant. “Il en parlait lui-même”, confirme Amanda Lear. “Il a toujours dit : « Il n’y a rien à faire ».”. Et ce qui la fait sortir de ses gonds, c’est la rumeur lancée par une astrologie espagnole, qui affirmait que le peintre était son père biologique et qu’il fallait faire des tests ADN pour s’en assurer : “J’ai été scandalisée. J’ai informé les Espagnols que l’ADN de Dali existait déjà. Une équipe américaine était venue me voir pour authentifier certaines de ses toiles. J’ai donné des chemises, des lettres qu’il m’envoyait. L’ADN de Dali a parfaitement été établi. On n’avait pas à le déterrer. C’est honteux”.

L’interview d’Amanda Lear est à retrouver en intégralité dans le numéro 700 de Closer, actuellement en kiosques.

More in Pure People

To Top