Amel Bent clame son amour à son mari, avant le verdict du procès

0
82

La peur de voir son homme retourner en prison est là, bien là. Ce mercredi 8 juillet 2020, Amel Bent connaîtra la condamnation de son mari Patrick Antonelli qui est jugé pour “corruption”, “modification frauduleuse d’un système de données” et “obtention frauduleuse de document administratif” par le tribunal correctionnel de Nanterre.

À lire aussi

Le 20 juin dernier, le procureur a requis cinq ans de prison avec mandat de dépôt, dont deux avec sursis probatoire contre l’ancien gérant de deux auto-écoles des Hauts-de-Seine de 43 ans. Le procureur Paul Surbled a également demandé une amende de 150 000 euros à l’encontre de ceux qu’il considère comme étant au coeur de cette vaste escroquerie au permis de conduire, Patrick Antonelli, mais aussi Rabiah B., fonctionnaire de la préfecture des Hauts-de-Seine au moment des faits.

Cette affaire a mis à jour la délivrance de 258 permis frauduleux entre 2013 et 2015. Le papier rose se monnayait généralement 8 000 euros et le parquet a chiffré l’escroquerie “à un montant global de 400 000 euros“, “a minima“. Plusieurs personnalités ont bénéficié de ce passe-droit.

Craignant que son mari ne retourne derrière les barreaux, Amel Bent a publié plusieurs vidéos lourdes de sens dans ses stories Instagram ces dernières heures. La chanteuse de 35 ans a partagé d’anciennes images d’elle sur scène, l’une légendée “Chanter pour oublier” et une autre “Je l’aime…“. Il ne fait aucun doute que celle qui cartonne avec son single de l’été Jusqu’au bout fait là allusion à son mari et à son procès. Un peu plus tard, dans la nuit du 7 au 8 juillet, la coach de The Voice (TF1) s’est filmée dans la pénombre de son salon en train d’écouter et de chanter Amoureuse de Véronique Sanson. Les paroles de ce titre incontournable sont elles aussi lourdes de sens dans cette attente terrible : “Une nuit je m’endors avec lui / Mais je sais qu’on me l’interdit / Et je sens la fièvre qui me mord / Sans que j’aie l’ombre d’un remord / Et l’aurore m’apporte le sommeil / Je ne veux pas qu’arrive le soleil / Quand je prends sa tête entre mes mains / Je vous dis que j’ai du chagrin / Et je me demande si cet amour aura un lendemain / Quand je suis loin de lui / Quand je suis loin de lui.

Lors de son passage à la barre le jeudi 18 juin, durant plus de quatre heures, Patrick Antonelli avait expliqué avoir participé à cette vaste escroquerie pour plaire à Amel Bent, qu’il venait tout juste de rencontrer. “Je tombe amoureux d’elle, j’ai moins de moyens, mais je veux être au niveau quand on sort avec les gens qu’elle fréquente“, avait-il notamment déclaré.

Amel Bent et Patrick Antonelli sont mariés depuis six ans et ont récemment célébré leurs noces de bois. De leur union sont nées deux adorables petites filles, Sofia (4 ans) et Hana (2 ans et demi).