Amélie Mauresmo questionnée sur ses seins, malaise avec Laurent Ruquier

0
1120

Laurent Ruquier est un filou. Lors du second numéro de sa nouvelle émission On est en direct ! diffusée le 3 octobre 2020 sur France 2, l’animateur de 57 ans recevait l’ancienne championne de tennis, Amélie Mauresmo. Taquin, l’animateur en a profité pour parler d’un sujet rarement abordé dans le monde du sport : la poitrine des athlètes féminines peut-elle constituer un frein à leur carrière ? Prenant pour référence L’Équipe – qui a fait la Une de son magazine du week-end sur le sujet avec une photo de la judokate Clarisse Agbegnenou -, laurent Ruquier s’est adressé avec malice à la maman d’Aaron (5 ans) et d’Ayla (3 ans) : “Alors ce n’est pas le sujet que je connais le mieux, je vous le dis tout de suite : les seins, la poitrine féminine !

À lire aussi

Il faut un équipement adapté en effet…

Enjoué, il a commencé à feuilleter l’article et à lu quelques passages à la championne. “Parfois, on oublie qu’on a des seins. Alors, ils parlent de ‘l’exception Serena’. Serena Williams, l’ancienne numéro 1 mondiale, est l’une des très rares joueuses du circuit à avoir une poitrine généreuse, mais elle a tenu bon sur le court et face au regard d’autrui…“, a cité Laurent Ruquier, tout en jetant quelques coups d’oeils furtifs à Amélie Mauresmo.

Histoire de ne pas tourner autour du pot plus longtemps, l’animateur lui a ensuite demandé clairement : “C’est un handicap la poitrine ?” Légèrement gênée mais amusée, Amélie a répliqué : “Alors personnellement, je n’ai pas ce problème, je n’ai pas eu ce problème dans ma carrière“. Pris d’un fou rire, le présentateur et l’ancienne tenniswoman ont ténté malgré tout de garder leur sérieux. “Il y a tout un dossier ! Je vais vous le donner après”, a confié Laurent Ruquier à Amélie Mauresmo qui a répliqué, un peu embarrassée : “Eh bien voilà. Je lirai cela avec attention !

Décidé à approfondir encore un peu le sujet, Laurent a continué son monologue : “Douloureuse, embarrassante, parfois trop volumineuse, encore mal protégée, la poitrine fait partie des facteurs influents directement sur la performance des sportives de haut-niveau…” “Mais peut-être !” a répliqué la championne. “Il faut un équipement adapté en effet… Mais bon ça n’a jamais été un problème pour vous !” a conclu l’animateur d’On est en direct !. “Voilà voilà, on retiendra ça !” Un article qui a semblé, en tout cas, beaucoup intéresser Laurent Ruquier.