Angèle : Ses débuts très prestigieux au cinéma pour l’année 2020

0
88

Elle enchaîne les tubes, les récompenses, les performances saluées par la presse comme par le public. Le moindre de ses concerts est un événement. Elle a même participé, pendant le confinement, au One World: Together at Home organisé par Lady Gaga herself. Ambassadrice Chanel, Angèle est aussi devenue une figure incontournable du front row de toutes les Fashion Weeks. Issue d’une famille d’artistes, la jolie Belge de 24 ans ne compte pourtant pas s’arrêter là puisque le septième art lui ouvre ses portes. Elle avait déjà participé, de manière discrète, au doublage du film d’animation Toy Story 4 en juin 2019 – elle était la voix française de Gabby Gabby, la vilaine poupée au coeur brisé. Mais voilà qu’elle s’apprête à jouer dans la cour des grands.

À lire aussi

C’est ce que nous apprend Benjamin Biolay, fan inconditionnel d’Angèle, dans les colonnes de Madame Figaro. La chanteuse sera bientôt à l’affiche de la série La Flamme, avec Jonathan Cohen. Elle donnera surtout de la voix dans la comédie musicale Annette, la même année, auprès de Marion Cotillard et Adam Driver – film pressenti pour Cannes 2021 s’il vous plaît. “C’est la Vanessa Paradis de 2020, explique l’interprète de La Superbe. C’est une artiste extrêmement douée, qui fait des chansons hyperintelligentes et ludiques. Elle est très belle, et son alignement des planètes fait qu’elle est touchée par la grâce. C’est déjà une star. Elle débarque à peine et elle joue déjà dans le prochain film de Leos Carax, un grand cinéaste avec lequel tout le monde veut tourner. Sa vie risque d’être très belle artistiquement, et elle le mérite.

C’est un honneur immense. Le réalisateur Leos Carax n’avait plus rien fait depuis son mystique Holy Motors, en 2012, dans lequel évoluait déjà un panel très varié d’artistes, d’Eva Mendes à Michel Piccoli en passant par Kylie Minogue. Aucun doute. Depuis 2017, la Loi de Murphy a arrêté de s’acharner sur Angèle…