Anne-Elisabeth Blateau : Emprisonnée à l’étranger et accusée de violence en France, ses problèmes avec la justice

0
31

Ces dernières années, Scènes de ménages. Elle interprète le rôle d’Emma quotidiennement dans la pastille humoristique de M6 au côté de son partenaire de jeu David Mora, dans le rôle de Fabien. Mais Anne-Elisabeth Blateau n’est pas simplement connue pour ses talents d’actrice, elle l’est aussi pour ses dérapages.

En effet, la comédienne de 50 ans a connu plusieurs déboires avec la justice. Lors d’une interview pour Purepeople.com, Anne-Elisabeth Blateau racontait par exemple avoir été emprisonnée à l’étranger. “Moi j’ai passé un Noël dans une prison au Qatar. Là-bas on se fait arrêter plus facilement qu’en France quand même. Il suffit de boire un petit peu de vodka ou quoi… du coup c’était Noël et j’étais en prison à Doha“, nous confiait-elle.

La police française connaît également l’actrice puisqu’à deux reprises elle a eu des altercations avec elle. En 2019 déjà, Anne-Elisabeth Blateau a été placée en garde à vue après avoir eu un comportement violent envers des pompiers et des policiers. D’après les informations de l’époque, elle aurait perdu pied alors qu’elle se trouvait à son domicile parisien. Comme le révélait Closer, Anne-Elisabeth Blateau était vraisemblablement ivre au moment des faits. Des pompiers étaient intervenus chez elle pour une suspicion de traumatisme crânien et l’actrice était alors entrée dans un état de rage. Selon la police, elle avait même fini par essayer d’étrangler une femme pompier. Celle-ci avait ensuite souhaité porter plainte. Qui plus est, “la BAC a dû intervenir pour calmer la comédienne qui a traité en retour les effectifs de police de ‘sales nazis’“. Elle était alors convoquée devant le tribunal correctionnel de Paris pour “violences et outrages sur personnes chargées d’une mission de service public et violence à raison de l’orientation sexuelle”.

Peu après l’affaire, Anne-Elisabeth Blateau s’était saisie de son compte Instagram afin de présenter ses excuses. “J’ai honte de n’avoir été que l’ombre de moi-même, honte d’avoir eu une attitude exécrable. Je leur demande de me pardonner comme je vous demande pardon à vous tous qui me soutenez et me donnez l’énergie de remonter la pente“, pouvait-on lire.

Deux ans plus tard, en juin 2021, Anne-Elisabeth Blateau a été hospitalisée en état d’ivresse après une nouvelle altercation avec la police. Comme l’indiquait Closer, tout aurait commencé par une intervention policière après plusieurs plaintes du voisinage pour tapage. Sous l’emprise de l’alcool et “particulièrement agressive“, elle aurait violemment outragé les policiers. La police avait dû faire appel aux pompiers, lesquels l’ont pris en charge.