Anne Parillaud victime d’inceste ? “J’ai choisi de rester dans le déni total”

0
12

Ce printemps, Anne Parillaud revient avec un premier livre intitulé Les abusés (éd. Robert Laffont), un ouvrage qui n’est pas autobiographique, mais qui s’inspire directement des “violences et perversités” auxquelles elle pense avoir été confrontée. Ce livre, la comédienne de 60 ans a commencé à l’écrire après la mort de son père, dès le lendemain de son enterrement : “Je crois que je n’aurais jamais pu le faire de son vivant“, a-t-elle confié au magazine Paris Match du 22 avril. C’est finalement juste après le décès de sa mère que sort cet ouvrage.

Le roman évoque les abus sexuels d’un père, mais difficile pour l’actrice de se souvenir de son propre traumatisme : “Abusée, je l’ai très certainement été mais, pour me protéger, j’ai choisi de rester dans le déni total. On appelle ça la mémoire traumatique (…). Je suis obligée de passer par la fiction pour tenter de libérer ce qui est enfui.” Pour autant, l’actrice césarisée en 1991 pour son rôle dans Nikita aimerait se souvenir, préférant l’éventuelle douleur au doute.

Anne Parillaud dit avoir été “très proche” de celui qui a pu être son “premier bourreau” : “Je le respectais et l’admirais. Notre complicité, je n’ai jamais pu l’associer à un acte d’inceste.” Elle ne se souvient peut-être de rien, mais “d’autres membres de (sa) famille, soeur et demi-soeurs n’étaient pas dans le déni et on parlé pour (la) sauver.” Une libération de la parole autour de l’inceste, survenue il y a une dizaine d’années, qui n’a pas manqué de la “perturber“. Face à ces souvenirs refaisant surface, la mère d’Anne Parillaud a répondu “qu’elle n’avait rien vu” et nié toute éventualité. Des parents qui ont chacun eu des enfances difficiles : “Ceux qui deviennent des bourreaux sont souvent, au départ, des victimes. Ça n’excuse rien mais moi je veux en tenir compte quand on les juge.”

Une fille laissée sans réponse

Après avoir vu ses parents se séparer avec fracas lorsqu’elle avait 12 ans, se sentant incomprise et mal-aimée, Anne Parillaud a quitté le foyer à même pas 16 ans. “Qui laisse faire ça à sa fille ? Je suis partie avec un homme beaucoup plus âgé que moi. En fait, je cherchais un père“, a estimé celle qui a par la suite été en couple avec Alain Delon, Luc Besson et Jean-Michel Jarre. Ses deux parents décédés avant la sortie des Abusés, aucun d’eux n’a donc lu ce texte, “comme s’ils ne devaient pas le lire et qu’ils me laissaient sans réponse avec mes doutes profonds“.