Antoine de Caunes en dépression après l’arrêt du Grand Journal : “Je n’avais plus goût à rien”

0
27

Michel Denisot . Personnage incontournable du paysage audiovisuel, l’animateur de 67 ans a connu une période sombre après l’arrêt du Grand Journal. un moment de sa vie qu’il a choisi d’évoquer en toute transparence lors de son passage dans On est en direct.

Samedi 27 novembre 2021, Laurent Ruquier et Léa Salamé ont à nouveau reçu de nombreux invités sur France 2 : Antoine de Caunes, mais aussi Clémentine Célarié, qui est revenue sur son cancer, Philippe Manoeuvre, Stéphan Eicher ou encore les sportifs Théo Curin et Malia Metalla.

Venu assurer la promotion de son autobiographie Antoine de Caunes Perso, sortie le mois dernier aux éditions Sonatine, le mari de Daphné Roulier s’est livré sur la dépression dont il a souffert durant deux, suite à l’arrêt du Grand Journal. “J’avais plus goût à rien. J’avais du mal à me lever et pourtant, il fallait que je continue à fonctionner puisque j’avais une émission, une hebdomadaire, à assurer“, a d’abord confié l’animateur.

Le papa d’Emma de Caunes a poursuivi en expliquant que cette situation était “très étrange” pour quelqu’un travaillant dans l’univers de l’audiovisuel puisque le métier d’animateur pousse généralement à aller de l’avant, quoi qu’il arrive. Show must go on, quoi qu’il advienne. Mais Antoine de Caunes a vécu une période “d’entre deux“. “J’étais là sans être là. Ca a été assez ‘douloureux’, entre guillemets parce que je ne veux pas comparer ça à de grandes douleurs, mais ça me semblait important de le raconter”, a-t-il poursuivi.

Via son témoignage, Antoine de Caunes aspire aussi à montrer que la dépression, on en sort. Aujourd’hui, tout va beaucoup mieux pour l’ex-star du Grand Journal. Marié depuis quatorze ans à la journaliste Daphné Roulier – avec qui il a eu son fils Jules (13 ans) – Antoine de Caunes a sans aucun doute pu compter sur sa famille pour l’aider à sortir de cette “pure dépression”, comme il la qualifie lui-même. Depuis toujours, Daphné Roulier est sa “colonne vertébrale“, dans les bons et mauvais moments.

Ce nouveau numéro d’On est en direct a rassemblé 885 000 téléspectateurs, soit 15,5 % de part de marché sur les quatre ans et plus.