Après un mois loin des salles de classe, les jeunes Danois reprennent le chemin de l’école

0
56

Des enfants ravis et des parents soulagés: l’heure est aux retrouvailles devant la Nørrebro Park Skole, une école publique en plein coeur de la capitale danoise où la réouverture mercredi des écoles marque le retour progressif à un quotidien quasi-normal.

Après un mois loin des salles de classe, les Danois sont les premiers élèves européens touchés par des mesures de restriction liées au nouveau coronavirus à reprendre le chemin de l’école.

Sous un ciel gris et venteux, les quelque 220 élèves – du CP au CE2 – de l’école ont été accueillis mercredi matin par leurs professeurs, des petits drapeaux danois à la main en guise de bienvenue, mais sans masque puisque son port n’est pas recommandé dans ce pays nordique.

Les écoliers ont rapidement pris leurs quartiers dans la cour de récréation et les salles de classes spécialement aménagées pour respecter les mesures sanitaires de rigueur. Leurs camarades de CM1, CM2 et 6eme (un niveau encore primaire dans le système scolaire danois) suivront jeudi.

Pour Caroline, mère de deux enfants, cette journée représente une bouffée d’air frais: “Je me sens bien, vraiment bien”, témoigne-t-elle à l’AFP, après avoir assuré pendant un mois les cours à domicile pour son aînée de 7 ans.

“Nous allons tous être malades à un moment où à un autre et (les autorités) nous ont dit que les enfants seraient moins malades et moins touchés par ce virus” que leurs aînés, soutient cette responsable de la planification dans un studio de doublage, à proximité de l’école en briques rouges typiques dans la capitale danoise.

Et de poursuivre: “je pense que c’est une bonne chose qu’ils retournent à l’école (…) Nous devons retourner à la vie quotidienne”.

Désertés depuis le 12 mars après l’instauration de restrictions par le gouvernement pour endiguer la propagation du virus, les bancs des établissements scolaires danois vont progressivement se remplir à nouveau.

Si les crèches, écoles maternelles et primaires rouvraient leurs portes à partir de mercredi, les collégiens et lycéens (à l’exception des classes de première et de terminale) devront toutefois attendre le 10 mai.

– Mesures de précaution –

La Première ministre danoise avait annoncé le 6 avril une levée progressive des restrictions en vigueur.

Bars, restaurants, salons de coiffure et de massages, centres commerciaux et discothèques restent fermés, et les rassemblements de plus de 10 personnes interdits.

La réouverture des établissements scolaires avait été annoncée par le gouvernement “à condition que chacun garde ses distances et se lave les mains”.

Les écoles devront assurer une distance de deux mètres entre les tables dans les classes et organiser des récréations par petits groupes.

Un véritable casse-tête pour le corps enseignant, qui doit veiller à ce que les élèves ne soient jamais par groupe de plus de deux dans les bâtiments – et cinq à l’extérieur.

Mercredi matin, les professeurs étaient aux aguets, surveillant de loin et intimant de temps en temps aux enfants de ne pas être trop près les uns des autres.

Pour limiter les contacts, “toutes les classes ont été divisées en deux ou trois groupes”, n’excédant pas 12 enfants, explique Henrik Wilhelmsen, directeur de la Nørrebro Park Skole, qui accueille les élèves du CP à la 3e.

Pour respecter ces conditions, “nous utilisons les salles habituellement utilisées par les classes plus âgées (de la 6e à la 3e) qui suivent actuellement les cours de chez eux”, poursuit-il.

Dans chaque classe, les enfants sont aujourd’hui assis à deux mètres les uns des autres, et des bouteilles de gel hydroalcooliques ne sont jamais loin pour les inciter à se laver régulièrement les mains.

Mercredi, les cours ont repris dans à peine la moitié des communes danoises et dans 35% des établissements à Copenhague, les autres ayant demandé plus de temps pour s’adapter aux règles de sécurité sanitaire encore en vigueur. Tous les établissements devraient être ouverts d’ici le 20 avril.

La réouverture des écoles a été contestée par certains parents d’élèves, inquiets des enjeux sanitaires. Une pétition baptisée “mon enfant n’est pas un lapin de laboratoire”, rassemblait mardi quelque 18.000 signataires.

“Les enfants peuvent transmettre l’infection sans tomber malades”, estiment les signataires.

Le Danemark comptait mercredi matin 6.876 cas déclarés depuis le début de l’épidémie et 299 décès en lien avec le Covid-19.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.