Arielle Dombasle dans un profond chagrin : Nicolas Ker est mort

0
212

Le monde de la musique est en deuil. C’est une bien triste nouvelle qui vient d’être annoncée. Nicolas Ker est mort ce lundi 17 mai 2021, à seulement 50 ans. Il était la dernière grande voix du rock français.

Il était chanteur mais aussi poète, compositeur, parolier et interprète. Nicolas Ker, né à Phnom Penh (Cambodge), peut se targuer d’avoir eu une belle et trop courte carrière. Il était la voix charismatique du groupe Poni Hoax. Quatre albums ont vu le jour de 2005 à 2017, dont Poni Hoax (2006) et Images of Sigrid (2008). Ils ont donné des concerts à travers le monde, le faisant ainsi voyager un peu plus. Lui qui a grandi entre le Cambodge, l’Egypte, la Turquie ou La Réunion.

Cet icône de l’underground, insatiable, a multiplié les projets, collaborations et albums notamment Aladdin, Paris et Dior. Son unique mais néanmoins bel album solo Les Faubourgs de l’exil est sorti en 2016. Il a ensuite partagé une belle collaboration avec Arielle Dombasle. Tout deux ont sorti deux opus en duo : La Rivière Atlantique (2017- Pan European Recording) et Empire (2020 – Barclay). Il a également eu la chance de collaborer avec l’époux de la divine blonde, Bernard-Henri Lévy, pour ses films Peshmerga et La Bataille de Mossoul. Il venait de finir la bande-son de son film à venir Une autre idée du monde.

Nicolas Ker, véritable touche-à-tout, a également écrit le scénario du long métrage Alien Crystal Palace, dans lequel il tient aussi le rôle principal aux côtés d’Arielle Dombasle. Et il achevait une adaptation cinématographique de Barbe Bleue avec Arielle Dombasle et un nouvel album solo était en préparation.

Il était la dernière grande voix du rock and roll français, une légende qui manquera beaucoup. En story Instagram, Arielle Dombasle, dévastée par le chagrin, n’a pas manqué de partager en vidéo deux de leurs collaborations.

Toutes nos condoléances à ses proches.