Arrêt d’On n’est pas couché : Laurent Ruquier dévoile son nouveau projet

0
67

En avril dernier, Laurent Ruquier a annoncé que son émission On n’est pas couché allait s’arrêter après quatorze ans d’antenne. Le dernier numéro de l’émission sera diffusé le 4 juillet et marquera le retour de Léa Salamé (polémiste de 2014 à 2016). Philippe Geluck, Amir et Saphia Azzeddine seront également présents en tant qu’invités. Interviewé par Le Parisien, l’animateur en a dit plus sur ce qu’il réservait aux téléspectateurs à la rentrée.

À lire aussi

L’homme de 57 ans sera toujours sur France 2, le samedi, en deuxième partie de soirée. Son nouveau programme devrait débuter en octobre et, grande nouveauté, il sera en direct. “C’est indispensable à la vitesse où vont l’actualité et les réactions“, analyse-t-il. Si Laurent Ruquier ne souhaite pas en dire trop sur sa nouvelle émission, il consent néanmoins à donner quelques détails : “On va faire revenir l’humour, le show, pour être moins plan-plan et plus spectaculaire. On y travaille, je ne peux pas en dire plus…” Pourtant, il en dit un peu plus ensuite, précisant qu’il y aurait des sujets politiques, mais pas un invité politique chaque semaine. Il poursuit : “On change de contenu et de concept. Ce sera en studio, mais pas au studio Gabriel. Le but est de faire quelque chose de très différent, sinon je n’aurais pas changé de producteur !” Il s’est en effet séparé de Catherine Barma.

Son défi sera en tout cas d’attirer un public qui acceptera de regarder l’émission qui, comme On n’est pas couché, risque de finir vers les 2h du matin. “C’est un pari. Mais le direct va tout changer. Ce sera amusant ! Les émissions en direct sont de plus en plus rares, moi-même, je n’en ai pas fait depuis longtemps.”

Laurent Ruquier promet en tout cas une “une belle dernière émission avec des grands moments, des magnétos d’archives, des images oubliées“.

En avril, la star de la télévision et de la radio avait expliqué au Parisien son choix d’arrêter On n’est pas couché : “J’ai trouvé que c’était le bon moment pour me réinventer. Deux décennies, c’est déjà une longue fidélité. J’ai donné de moi et je vais vers d’autres choses maintenant. Il faut savoir bouger, changer, comme je l’ai déjà fait en quittant Europe 1 pour RTL après quinze ans. J’ai 57 ans : si je veux faire d’autres choses, c’est le moment.