Ary Abittan mis en examen : quel avenir pour ses projets sur scène et au cinéma ?

0
19

mis en examen pour viol le 2 novembre 2021, suite à la plainte d’une jeune femme qui l’accuse d’avoir commis contre elle un acte sexuel dégradant – après un premier rapport consenti -, dans la nuit du 30 au 31 octobre, au domicile parisien de l’artiste. Depuis, il garde le silence et évite la moindre apparition publique. Mais combien de temps pourra-t-il tenir comme ça ? Il a plusieurs projets qui doivent inévitablement le mettre sous les projecteurs.

Côté cinéma, Ary Abittan est attendu dans Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu ?, troisième volet des aventures comiques de la famille Verneuil. Un long-métrage qui devrait finalement bel et bien sortir dans les salles obscures comme prévu. “Contacté par le Figaro, UGC confirme que le film sortira comme prévu le 2 février 2022 dans les salles, contrairement à des informations sorties dans la presse la semaine dernière“, précise le journal. Le comédien âgé de 47 ans y incarne le personnage de David Benichou au côté d’Alice David (alias Odile Verneuil-Benichou). Avant cela, il doit aussi être à l’affiche du film L’amour c’est mieux que la vie, signé Claude Lelouch, et attendu en janvier. Mais le quotidien n’apporte pas de précision pour ce projet.

Côté scène, Ary Abittan devait repartir sur les routes de France avec un nouveau spectacle intitulé Pour de vrai et, pour l’heure, ce come back sur les planches s’annonce plus délicat. “Les trois premières dates ont été annulées“, relate Le Figaro. Sa représentation prévue le 18 décembre à Nogent-sur-Marne est décalée au 12 février mais la salle du Pavillon Baltard affirme que cette décision avait été prise avant qu’éclate l’affaire. Quant à sa représentation début janvier à Tinqueux, elle est repoussée au 10 juin 2022. Enfin, sa date prévue le 15 janvier à Margny-lès-Compiègne est elle reportée au 27 février 2022.

Dans son édition du 5 novembre, Closer précisait déjà de son coté que deux dates de rodage – les 3 et 4 novembre à Troyes – avaient été annulées. Elles tombaient pile après sa garde à vue et sa mise en examen, ce qui explique logiquement que l’humoriste n’avait pas le coeur à rire…