Au Maroc, couvre-feu élargi et restrictions de déplacement contre le Covid

0
31
placeholder

Un couvre-feu élargi est entré en vigueur mardi soir au Maroc, ainsi que des restrictions de déplacements vers et depuis trois grandes villes du pays, dans le but d’enrayer la flambée des contaminations au coronavirus.

Le couvre-feu nocturne, imposé depuis fin décembre sur l’ensemble du Maroc, est en vigueur de 21H00 à 05H00 locales (20H00 à 04H00 GMT) dès mardi, selon un communiqué publié lundi soir par le gouvernement marocain.

Le couvre-feu était auparavant en vigueur de 23H00 à 04H30 locales.

placeholder

Les autorités ont également décidé de restreindre dès mardi les déplacements vers et depuis la mégapole Casablanca (ouest), ainsi que vers et depuis les deux grandes villes touristiques Marrakech et Agadir (sud), à l’exception des personnes munies de passeport vaccinal ou se déplaçant pour des raisons professionnelles ou médicales.

Les rassemblements de plus de 25 personnes seront interdits et les hôtels limités à 75% de leur capacité d’accueil, a précisé le communiqué du gouvernement.

Des mesures restrictives déjà en vigueur sont maintenues: l’interdiction d’organiser des obsèques et des cérémonies de mariage et de fêtes, mais encore la limitation à 50% de la capacité d’accueil des transports publics ou des cafés et restaurants.

Cette batterie de décisions intervient alors que le pays fait face à une flambée des contaminations et décès liés au coronavirus. Une soixantaine de décès causés par le virus ont notamment été recensés mardi.

placeholder

Au total, 642.683 cas, dont 9.949 décès, ont été comptabilisés depuis le début des dépistages en mars 2020, selon un bilan officiel donné mardi.

Avec ses 36 millions d’habitants, le royaume mise sur sa campagne de vaccination pour juguler la pandémie: plus de 14 millions de personnes ont reçu la première dose du vaccin contre le Covid-19 et plus de 10 millions la deuxième dose.

A partir de fin mai, le Maroc a assoupli progressivement les restrictions liées à la pandémie et a ouvert, début juin, ses frontières aériennes aux voyageurs, sous certaines conditions.