Aude et Christopher (L’amour est dans le pré) en guerre pour la garde du bébé

0
56

En mai dernier, Aude et Christopher annonçaient leur rupture trois mois seulement après la naissance de leur fils Raphaël. Une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe auprès des fans de L’amour est dans le pré. Et pour cause, les ex-amants ont formé l’un des couples les plus emblématiques du programme de dating rural.

À lire aussi

Lors d’un entretien accordé au magazine Public, Christopher est revenu pour la première sur la fin de cette love story. L’occasion d’apprendre que l’arrivée du petit garçon aujourd’hui âgé de neuf mois a tout chamboulé dans leur vie de couple. Mais l’ancien prétendant d’M6 ne s’attendait certainement pas à ce qu’Aude ne lui permette de voir son fils qu’une fois toutes les deux semaines. C’est pourquoi, il assure avoir fait appel à la justice. “Ce qui compte à mes yeux, c’est mon fils. Cela fait sept mois que j’ai entrepris des démarches auprès d’un juge aux affaires familiales pour obtenir la garde alternée. J’attends.”

En attendant, Christopher se contente de passer du temps avec Raphaël “un samedi sur deux“. “Je passe plus de temps sur la route qu’à m’occuper de lui (trois heures aller-retour, ndlr). Aude me met mon fils devant la porte et je dois rester au niveau de l’entrée. Raphaël a 9 mois. Il est content de me voir. A chaque fois, je prends ma dose de câlins et de bisous.” Face à cette ambiance tendue, il confie ne plus avoir “aucun” sentiment pour Aude. “Je pensais qu’on réussirait à s’arranger à l’amiable. Mais non. Alors, elle me permet de voir mon fils, mais je ne peux pas l’avoir un week-end entier. Je me battrai pour lui.

De son côté, Aude ne s’est jamais exprimée sur ce sujet. Mais via compte Instagram elle semble vouloir parfois régler ses comptes. Il y a quelques jours, elle y évoquait par exemple une “relation toxique”. “Ces propos me choquent et je les trouve lâches. Je ne vous cache pas qu’au début, ça m’a fait de la peine. Je ne suis pas meilleur que tout le monde, mais je me connais. Je préfère ne rien dire de plus” se désole Christopher.

Une interview à retrouver en intégralité dans le nouveau numéro du magazine Public, en kiosques ce vendredi 29 novembre 2019.