Audrey Fleurot, une grande première avec son compagnon Djibril Glissant : “C’était très chouette”

0
7

C’est un succès qui n’a pas manqué d’être remarqué, après une promotion intense et rondement menée. La série HPI sur TF1 a enregistré un incroyable démarrage pour sa première soirée jeudi dernier, avec 9,3 millions de téléspectateurs. Pourtant, le pari n’était pas gagné et même Audrey Fleurot ne semblait pas réellement convaincue au début de l’aventure. Dans cette série, elle joue une jeune mère de famille un peu larguée, mais au potentiel intellectuel énorme qui se fait embaucher par la police de Lille pour l’aider à résoudre des enquêtes criminelles.

Pour les besoins de la série, les producteurs ont également fait appel à celui qui partage la vie d’Audrey Fleurot, le réalisateur Djibril Glissant. C’est pour quoi son nom figure au générique de la série. Une excellente nouvelle pour l’actrice de 43 ans, comme elle le fait savoir dans le dernier numéro de Nous Deux. “Il a participé à l’écriture de la série, dans laquelle je me suis également beaucoup impliquée. Nous avons travaillé ensemble pour la première fois et c’était très chouette”, assure-t-elle.

“Avec mon métier, je suis souvent absente”

Une aventure à deux très appréciée par l’actrice révélée dans la série Engrenages et qui lui permet de rester au contact de ses proches, ce qui n’est pas toujours facile dans l’industrie cinématographique. Une situation difficile à vivre pour Audrey Fleurot, mère d’un petit Lou (né en 2015), souvent éloigné d’elle. “Avec mon métier, je suis souvent physiquement absente, donc tout est exacerbé. (…) Ce qui me rassure , c’est que je vois que mon fils n’est pas malheureux. C’est une situation à laquelle il est habitué depuis sa naissance, et quand je suis là, je m’occupe de lui à 200 %”, confie-t-elle.

Audrey Fleurot avait déjà évoqué il y a quelques mois sur son petit Lou et la conciliation entre son éducation et ses obligations professionnelles. Elle en a dit un peu plus cette fois-ci, mais plutôt sur le ton de l’humour. Jouant le rôle de Morgane Alvaro dans HPI, une mère de trois enfants au langage peu châtié, elle fait attention à ne pas donner le mauvais exemple à son fils. “Nous essayons de faire attention même si quelques jurons peuvent nous échapper. On n’est pas carré carré non plus !”, s’amuse-t-elle.

L’intégralité de l’interview d’Audrey Fleurot est à retrouver dans le numéro du 4 mai 2021 de Nous Deux.