Aurélie Dotremont : Avortement, tentative de suicide… Ses années à la dérive

0
93

Alors qu’Aurélie Dotremont est une véritable star pour de nombreux internautes grâce à ses multiples participations à des émissions de télé-réalité, comme Les Anges ou Les princes et les princesses de l’amour, elle cache en réalité derrière ses sourires et ses excentricités un profond mal-être. Aujourd’hui âgée de 29 ans, elle a décidé de se confier en toute transparence dans son autobiographie, Tu finiras dans une vitrine. En plus d’évoquer le terrible meurtre de sa soeur aînée, Aurélie Dotremont se replonge dans ses années d’excès, rythmées par la drogue et les sorties quotidiennes.

À lire aussi

Invitée exceptionnelle de Crimes lundi soir (2 décembre 2019), elle a révélé avoir très tôt adopté un comportement rebelle. En manque d’affection de la part de ses deux parents, Aurélie fait tout pour attirer l’attention. A 15 ans, elle tombe enceinte de son petit ami de l’époque, un footballeur. Mais ses parents la forcent à avorter. Un nouveau coup dur pour la jeune femme, qui sombre un peu plus dans la dépression. Anéantie, elle fait ses premières crises de boulimie et se tourne ensuite vers la drogue. Cocaïne, alcool, fêtes à profusion… elle n’a plus de limites. C’est alors qu’elle tente de mettre fin à ses jours en avalant une boîte de médicaments.

Un véritable déclic pour Aurélie Dotremont, qui cherche alors à décrocher, mais, malheureusement, elle est rattrapée par sa maladie. En décembre 2018, elle commence à perdre ses cheveux à cause de sa boulimie. “Je me détruis de l’intérieur comme de l’extérieur. J’ai commencé à perdre mes cheveux en paquets avant de partir dans Les Anges”, expliquait-elle sur Snapchat à ses followers. Aurélie est alors contrainte de se raser la tête et porte des perruques. Quelques mois plus tard, elle entreprend de devenir maman par insémination artificielle mais apprend que ses troubles alimentaires l’empêchent d’ovuler. Le drame de trop pour la jolie blonde. Sur le plateau de Jean-Marc Morandini, Aurélie fond en larmes en faisant face à ses vieux démons. “J’ai l’impression que je fais tout de travers, j’ai l’impression que je n’ai pas à être là en fait. Je pense que quand on a 9 ans et qu’on démarre avec une histoire aussi lourde dans la vie, il est impossible de vivre comme tout le monde.” Désormais, elle assure être parvenue à se débarrasser de ses addictions et dit chercher à se reconstruire.