Aurélie Dotremont en couple, son rêve d’avoir un enfant compromis : “Malheureusement…”

0
12

Pendant plusieurs années, Aurélie Dotremont a été l’une des plus grandes stars de la télé-réalité. La sulfureuse candidate a notamment marqué les esprits pour ses nombreux coups de gueules et clash avec d’autres personnalités mais aussi pour ses histoires d’amour. On se souvient par exemple qu’elle a fréquenté Julien Bert ou encore Benjamin Machet.

Mais depuis deux ans, Aurélie Dotremont a décidé de mettre un terme à ce chapitre de sa vie pour se recentrer sur elle. En 2019, elle a même sorti un livre pour raconter son enfance chaotique, marquée par le terrible meurtre de sa soeur aînée, et son adolescence rythmée par la drogue et les troubles alimentaires. Des années d’excès qui ont bien failli lui coûter la vie mais aujourd’hui, Aurélie Dotremont va mieux et a même trouvé le grand amour. En effet, depuis 1 un an et 8 mois, elle est en couple avec un restaurateur de 26 ans. Au début discrète à son sujet, la jolie blonde de 30 ans n’a plus peur de s’afficher à ses côtés sur Instagram, ni même à faire des confidences sur leur duo.

Vendredi 4 juin 2021, Aurélie Dotremont a par exemple indiqué avoir pour projet d’avoir des enfants avec lui ! “Je vous lance un scoop… on essaye“, a-t-elle déclaré lors d’une session question/réponse avec les internautes. Les amoureux rencontrent toutefois des difficultés. “Malheureusement, certaines femmes ont plus de problèmes que d’autres mais oui mon chéri sera le père de mes enfants“, a précisé la jeune femme.

Lors de sa tournée promotionnelle pour son livre en 2019, Aurélie Dotremont avait déjà expliqué qu’il serait compliqué pour elle de devenir maman. Et pour cause, la boulimie dont elle longtemps souffert lui a laissé de lourdes séquelles. “Je me détruis de l’intérieur comme de l’extérieur. J’ai commencé à perdre mes cheveux en paquets avant de partir dans Les Anges”, avouait-elle. Aurélie fut alors contrainte de se raser la tête et de porter des perruques. Quelques mois plus tard, elle a confié tenter d’avoir un enfant par insémination artificielle mais apprenait alors que ses troubles alimentaires l’empêchaient d’ovuler…