Aurore Morisse : Qui est la nouvelle acheteuse d’Affaire conclue ?

0
266

Il y a comme un vent de fraîcheur dans Affaire conclue, sur France 2. Après Adeline Jacquet, une autre femme a rejoint la célèbre émission présentée par Sophie Davant. Il s’agit d’Aurore Morisse. Mais qui est-elle ?

La jeune femme de 30 ans devrait vite se faire remarquer dans le programme, notamment grâce à sa forte personnalité. Aurore Morisse est une marchande d’art liégeoise à la tête du cabinet d’expertise Chestret 5 Consult, en Belgique. Et elle vient d’ouvrir à Liège des appartements boutiques de 60 m2 dans une maison de maître de 1850. Après y avoir passé une ou plusieurs nuit, les clients peuvent acheter des objets et meubles sur place.

Dès l’âge de 14 ans, elle a également été mannequin. Ainsi, elle a visité pas moins de 62 pays et parle le néerlandais, l’anglais, l’espagnol, l’allemand ou le polonais. Mais cette fille d’antiquaires est finalement revenue à ses premières amours. “J’ai quand même été à l’école de Sotheby’s et j’ai obtenu un certificat d’antiquaire en Belgique. Notre pays a connu des années prolifiques entre 1850 et 1930 dans les domaines de la peinture, de l’ébénisterie et de la manufacture. La cristallerie du Val-Saint-Lambert surpassait Saint-Louis et Lalique avec 300 000 pièces produites par jour. Beaucoup de Français viennent se fournir en Belgique et vice-versa“, a-t-elle confié à TV Mag.

Aurore Morisse se confie sur le tournage

Aurore Morisse souhaite “dépoussiérer ce métier” et nul doute que sa visibilité dans Affaire conclue l’y aidera grandement. La belle brune a déjà tourné plusieurs émissions. Et elle n’a pas caché son bonheur : “Je crois avoir rempli toutes les cases de la bonne acheteuse en acquérant 5 ou 6 objets entre 200 et 5 000 euros! J’ai titillé les autres acheteurs et je crois les avoir mis dans l’inconfort avec humour. (…) Julien Cohen m’a conseillée, Caroline Margeridon m’a accueillie comme une maman, François-Xavier Renou m’a mis à l’aise avec ses blagues et j’ai eu des échanges passionnants avec François Cases Bardina. Entre les acheteurs, ça bouillonne, il y a une frénésie, un vrai goût du jeu plus qu’une concurrence, même si Julien surenchérit toujours face à Caroline.

Si au départ, Aurore Morisse était réticente à l’idée d’être acheteuse, elle a finalement changé d’avis car l’émission “a une visibilité d’enfer“. “Mes clients me disent souvent qu’ils vont aller proposer leur objet sur France 2 si mon expertise ne leur a pas été favorable. L’émission de France 2 a vraiment remis le marché secondaire sur un piédestal, c’est formidable parce qu’une nouvelle clientèle s’y intéresse. Le revers de la médaille, c’est que des personnes s’imaginent à tort posséder des trésors“, a-t-elle conclu.