Avant de mourir, Johnny Hallyday ne pouvait plus se déplacer seul

0
346

Nos confrères de “Paris Match”, en kiosque ce jeudi 15 mars, nos confrères sont revenus sur les derniers jours de Johnny Hallyday, et notamment le dernier dîner du jeudi soir, où le rockeur était entouré de ses amis les plus proches. Très diminué physiquement, il ne pouvait se déplacer seul. 

Le jeudi 30 novembre 2017, Johnny Hallyday recevait ses amis pour le traditionnel “dîner du jeudi”. Ce dîner est le dernier, puisque le rockeur décède dans la nuit du 5 au 6 décembre des suites d’un cancer des poumons à l’âge de 74 ans. Nos confrères de Paris Match, en kiosque ce jeudi 15 mars, reviennent sur ce dernier dîner et selon leurs informations, le rockeur était dans l’incapacité de se déplacer.

Le lit de Johnny Hallyday, qui était très affaibli, a été installé au rez-de-chaussé, dans son bureau : “Johnny ne quitte pratiquement plus cet antre, peuple de souvenirs, de guitares, de disque d’or (…) parce qu’il ne peut plus monter les escaliers menant à sa chambre, à l’étage, et que l’ascenseur installé récemment, est trop petit pour le fauteuil roulant, on y a installé les appareils et un lit médicalisé.

“Il ne voit pas qu’on le voie affaibli”

Dans une interview accordée à Closer en novembre dernier, quelques jours avant la mort de Johnny Hallyday, Jean-Claude Camus, son ancien producteur, nous confiait que le rockeur refusait que l’on voit ses faiblesses physiques : “Au cours de sa carrière, il est arrivé parfois qu’il soit malade et qu’on doive annuler un concert. Il ne voulait jamais qu’il soit dit qu’il était malade: “Débrouille-toi. Trouve un motif !” A ses yeux, il est un roc, un battant. Il ne veut pas qu’on le voie affaibli.