Aya Nakamura, son interview à C à vous : “Je voulais me barrer mais d’une force”

0
126

Pas facile de défendre sa musique. De plus en plus d’artistes refusent certains médias, à cause de mauvaises expériences sur différents plateaux. C’est par exemple le cas de Vald, dégoûté par son échange avec Thierry Ardisson. Aya Nakamura a dû faire face à la même ignorance, notamment lors de son passage dans C à vous (France 5), en mai dernier.

Pour rappel, l’interview n’avait pas bien commencé, Anne-Elisabeth Lemoine écorchant le nom de la chanteuse dès les premières secondes. S’étaient ensuivies quelques minutes de cours de vocabulaire de ses chansons. Une mauvaise expérience pour Aya Nakamura. “C’est l’interview la plus malaisante de ma vie. Je voulais me barrer, mais d’une force. C’était horrible. Ils se sont dit : ‘On entend parler d’elle, on va l’inviter, mais en vrai, on ne connaît rien de ce qu’elle fait.’ Et au lieu de faire leur travail de journaliste avant, ils l’ont fait en direct…“, explique-t-elle dans une interview à Society, parue le 31 octobre 2019.

Aya Nakamura dit également regretter l’attitude d’Anne-Elisabeth Lemoine : “C’était comme si la présentatrice voulait me mettre dans un délire ‘c’est trop dur la cité, je suis une renoi, c’est trop dur’ en mode pleurnichage. Alors que non, j’ai jamais dit ça moi, basta.”

Bien qu’il soit pourtant simple, Aya Nakamura est toujours étonnée lorsqu’on la présente en écorchant le pseudo qu’elle s’est choisi. Elle se rappelle encore de l’humiliation causée par Nikos lors des derniers NRJ Music Awards lorsqu’il l’a appelée “Yaka Nakamura“. “Franchement, ils m’ont brisé le coeur. C’est comme si tu t’appelles Hugo et qu’on t’appelle Jean-Claude. Pour moi, les NRJ Music Awards, c’était hyperimportant. En plus c’est TF1. Tu te dis : ‘Pourquoi moi, en fait ?’ En plus, mon prénom, il est simple. Il aurait pu juste m’appeler Aya“, poursuit-elle dans Society.

Retrouvez l’interview d’Aya Nakamura en intégralité dans le dernier numéro de Society, paru le 31 octobre 2019.