Ayem Nour revient sur sa prise de poids : “Les chirurgiens refusaient de m’opérer”

0
8

Il y a quelques années, son fils Ayvin (5 ans, fruit de ses anciennes amours avec Vincent Miclet), la jolie brune de 32 ans a pris une trentaine de kilos. De quoi lui attirer certaines critiques sur son physique. Mais depuis, elle a fondu comme neige au soleil, un sujet sur lequel elle s’est confiée auprès d’Ici Paris.

C’est avec une toute nouvelle silhouette qu’Ayem Nour était revenue de son congé maternité sur le plateau du Mag de NRJ12. Comme toutes les mamans, elle avait pris du poids durant sa grossesse. Et elle n’avait pas perdu ses kilos, ce qui lui a valu d’être la cible de critiques parfois violentes. Une période qu’elle n’a pas oubliée : “Cela a été très violent. Heureusement, j’ai la chance d’être bien entourée. De surcroît, j’ai une certaine force de caractère. Sur le moment, j’étais très blessée, puis je me relevais. Je me révoltais contre cette grossophobie.

Si au départ, Ayem Nour n’a pas souhaité perdre du poids pour rentrer dans ce que certains jugeaient être les normes, elle a fini par tenter plusieurs régimes. Sans succès puisqu’elle a toujours repris ses kilos perdus. “J’étais arrivée à une telle charge pondérale que mes amis me conseillaient une liposuccion. Même les chirurgiens plasticiens refusaient de m’opérer car mon surpoids était trop important”, a-t-elle précisé.

C’est finalement seule qu’Ayem Nour a réussi à perdre beaucoup de poids grâce à des exercices sportifs, mais aussi un changement alimentaire qui permet de mincir sans frustration. Lors du premier confinement, elle s’est tournée vers le régime Kéto qui consiste à diminuer sa consommation de glucides et de protéines et à augmenter la proportion de l’énergie qui provient des gras. “Grâce à ce régime, je me suis délestée de 25 kilos en un an et j’ai stabilisé mon poids. Je continue d’ailleurs à perdre des kilos“, a expliqué la jeune femme qui a sorti le livre Simplement Kéto, mes conseils et 50 recettes pour maigrir sans frustration (aux éditions Thierry Souccar) le 17 juin dernier. Et de préciser que depuis, elle a plus d’énergie et est de meilleure humeur.

Aujourd’hui, Ayem Nour se sent bien dans son corps et se plaît de nouveau à fouler des tapis rouges. “J’ai gagné en assurance. Je suis assez fière d’avoir réussi à perdre ces kilos“, a-t-elle conclu.

L’intégralité de l’interview d’Ayem Nour est à retrouver dans le magazine Ici Paris du 8 septembre 2021.