Bangkok Nites

0
518

Synopsis et détails

Bangkok, mégalopole en perpétuelle expansion. En son cœur, la rue Thaniya, quartier rouge destiné à la clientèle japonaise. Luck en est l’une des reines. Elle subvient à sa famille nombreuse demeurée dans une province du nord-est, près de la frontière laotienne. Un jour, elle retrouve Ozawa, un ancien client et amant qui vivote dans une chambre modeste des bas quartiers. Quand Ozawa doit se rendre au Laos, elle l’accompagne pour le présenter à ses proches et comme pour lui donner une dernière chance. Loin de Bangkok, Ozawa aspire à une vie paisible, mais c’est sans compter sur les cicatrices du colonialisme, des guerres, et celles de Luck. 

Distributeur Survivance

Récompense 1 nomination

Voir les infos techniques

Année de production 2016

Date de sortie DVD

Date de sortie Blu-ray

Date de sortie VOD

Type de film Long-métrage

Secrets de tournage 3 anecdotes

Budget

Langues Japonais, Thaï, Autre, Anglais, Français

Format production

Couleur Couleur

Format audio

Format de projection

N° de Visa

Secrets de tournage

4ème édition

Bangkok Nites est le 4ème long-métrage du cinéaste japonais Katsuya Tomita. Il a été révélé en 2012 avec Saudade. Son premier long-métrage, Above the Clouds, a été mis en scène en 2003. Route 20, son second film, a été réalisé en 2007.

Qui est Katsuya Tomita ?

Katsuya Tomita est né en 1972 à Kofu au Japon. Après le baccalauréat il se met à travailler comme ouvrier de chantier et chauffeur routier, investissant ses économies pour réaliser des films avec ses amis comme acteurs. Durant 3 ans, à l’aide d’une caméra 8 mm, le cinéaste passe tous ses week-ends pour réaliser son premier long-métrage Above the Clouds sorti en 2003. Grâce au prix obtenu par le film il tourne Off Highway 20&nb… Lire plus

Entre Ferrara et Apichatpong Weerasethakul

Le cinéaste japonais Katsuya Tomita revendique notamment l’influence des cinéastes Apichatpong Weerasethakul et Abel Ferrara pour Bangkok Nites. Admirateur de l’oeuvre du metteur en scène de Bad Lieutenant, Tomita souhaitat du reste que Ferrara incarne l’armurier américain auquel Ozawa achète un 45 mm. N’étant pas disponible pour le tournage, le cinéaste a envoyé son directeur de la photogrpahie fétiche, Ken Kelsch, pour… Lire plus