Baptiste Giabiconi : “Karl Lagerfeld a lutté sans se plaindre contre le cancer”

0
117

C’est une émission aussi émouvante que percutante que propose TF1. Le 31 janvier 2020, la chaîne diffuse le premier prime de Stars à nu. Des célébrités ont accepté de se dénuder pour sensibiliser le public au dépistage du cancer du sein, de la prostate et des testicules. Le public pourra notamment suivre Baptiste Giabiconi. À cette occasion, le beau brun de 30 ans s’est confié sur cette expérience à Purepeople.

À lire aussi

Le mannequin a rappelé qu’il avait été touché de près par cette maladie, car il a perdu un être qui lui était cher : Karl Lagerfeld. “Il est mort en 2019 d’un cancer de la prostate, donc ça m’a parlé, d’autant plus et je me suis dit que j’allais le faire pour lui et pour les gens qui vont nous regarder. C’est un cancer qui se guérit très très bien quand il est pris à temps et je pense qu’il faut lever un petit peu tous ces a priori que les gens peuvent avoir, ou ces inquiétudes, ces peurs – qui sont normales et humaines. Je veux leur dire de faire le pas, qu’ils se disent qu’il faut y aller“, nous a expliqué Baptiste Giabiconi. Il a ensuite une fois de plus souligné que si un cancer était pris à temps, il pouvait être soigné plus facilement et que la chimiothérapie pouvait ainsi peut-être être évitée. “Il y a plein d’autres alternatives avant d’arriver à une chimiothérapie et à un traitement lourd. Donc c’était vraiment ça que je voulais mettre en avant. J’ai vu un homme que j’ai aimé par-dessus tout lutter contre ça pendant plus de quatre ans, comme un guerrier, sans se plaindre. Parfois, quand ce cancer est trop développé, on peut enlever la prostate. Mais à un certain âge on ne peut plus parce qu’il y a des risques“, a-t-il ajouté.

Baptiste Giabiconi a précisé qu’il n’était pas encore touché par le cancer de la prostate, car le dépistage n’était autorisé qu’à partir de l’âge de 40 ans. En revanche, il est concerné par celui des testicules et a appris, grâce à l’émission, qu’il fallait “s’autopalper régulièrement” pour voir s’il n’y avait aucune grosseur.

Enfin, il a évoqué son projet de documentaire sur Karl Lagerfeld : “On avance, on travaille dessus avec Arthur en coproduction avec Satisfaction. Ça sera normalement prévu pour la fin d’année 2020. Donc on est en discussion avec différents diffuseurs. En toute honnêteté, je prends le temps de faire bien les choses. C’est un sujet qui me tient à coeur. Parler de Karl pour moi, c’est aussi important parce qu’il faut que je lui rende hommage. Donc il faut en parler le plus justement possible.

Toute reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.