Barack Obama va annoncer son soutien à Joe Biden (entourage)

0
70

L’ancien président démocrate Barack Obama va annoncer mardi son soutien à Joe Biden dans la présidentielle américaine, a indiqué à l’AFP une source de son entourage.

Barack Obama déclarera son ralliement à la candidature de son ancien vice-président dans une vidéo, a précisé cette source.

Le soutien de l’ancien président Obama, encore très populaire chez les démocrates, sera précieux pour Joe Biden, 77 ans, qui doit rassembler le parti après l’abandon de son rival Bernie Sanders, pour battre Donald Trump le 3 novembre.

Très discret depuis son départ de la Maison Blanche en janvier 2017, Barack Obama aura attendu la victoire claire de Joe Biden et le ralliement du champion de la gauche Bernie Sanders, annoncé lundi, pour se prononcer.

En lançant sa candidature, en avril 2019, Joe Biden avait affirmé avoir “demandé au président Obama” de ne pas le soutenir dans la course à l’investiture démocrate. En réalité, l’ancien président ne comptait probablement pas s’immiscer dans la primaire démocrate tant qu’il n’y aurait pas de vainqueur.

En 2016, Barack Obama avait attendu la victoire de Hillary Clinton face à Bernie Sanders, en juin, pour se ranger derrière la candidate.

Joe Biden avait été pendant huit ans son bras droit à la Maison Blanche (2009-2017) et il n’a cessé, en campagne, de rappeler ses bonnes relations avec Barack Obama. Un atout de choix face aux électeurs démocrates.

Barack Obama était sorti de son silence public une rare fois, en novembre 2019, en affirmant devant des donateurs démocrates que la bataille électorale se remporterait au centre.

Les Américains ne pensent pas “que nous devons détruire complètement le système et tout recommencer”, avait-il déclaré, soulignant que les Etats-Unis n’étaient pas un pays “révolutionnaire”.

S’il ne citait personne, tous avaient pensé à Bernie Sanders, qui prône une “révolution” politique.

Après sa victoire, Joe Biden devrait être désigné officiellement candidat lors d’une convention démocrate, le 17 août.

La campagne électorale est mise en sourdine depuis un mois en raison de la pandémie de Covid-19, qui a mis un terme à tous les meetings, réunions publiques et autres porte-à-porte. Donald Trump reste lui très visible pendant la crise, dont l’impact électoral est toutefois incertain.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.