Barbara Opsomer opérée pour des “cellules cancéreuses” : son message fort depuis l’hôpital

0
35

Le 25 janvier 2022 était une journée particulière pour Barbara Opsomer. L’ancienne candidate de avait des cellules cancéreuses au niveau de l’utérus. Ainsi, elle devait être hospitalisée afin de subir une conisation (une intervention qui consiste à enlever chirurgicalement une partie du col de l’utérus afin d’enlever les cellules cancéreuses). Fort heureusement, tout s’est bien passé pour l’ancienne habitante de la Maison des Secrets. Elle a donc tenu à donner de ses nouvelles en story et, sur son fil d’actualité, elle a fait de la prévention afin que les jeunes femmes qui la suivent ne fassent pas la même erreur qu’elle.

Il y a une dizaine d’années, suite à un frottis, on m’a annoncé que j’étais porteuse du papillomavirus et qu’il fallait que j’ai une vie irréprochable. J’étais jeune et je ne mesurais pas la gravité de ce que je venais d’apprendre. Peut-être par peur, j’ai laissé cela dans un coin de ma tête, jusqu’à complètement l’oublier. Le déni sûrement…“, a tout d’abord expliqué Barbara Opsomer. Mais quand elle est tombée enceinte de son premier enfant, son gynécologue lui a rappelé l’importance d’être suivie pour ce souci. Une fois Gabriel (8 mois) né, elle a donc pris en main le problème afin de ne pas aggraver la situation.

Je me sens tout de même chanceuse de ne pas avoir à subir une ablation de l’utérus car même si aujourd’hui je ne me sens pas d’avoir un deuxième enfant, qui sait ce que nous réserve l’avenir ? Je pense néanmoins aux femmes à qui ça arrive et leur apporte tout mon soutien“, a poursuivi Barbara Opsomer. Puis, elle a mis en avant l’importante pour les jeunes femmes de se faire dépister afin de prendre en charge le plus tôt possible la maladie. “Il existe un vaccin contre le papillomavirus qui est un autre moyen pour lutter contre ce cancer qui est possible pour les filles et les garçons ! Et oui, les garçons aussi ! Rappelons que ce vaccin permet de prévenir les infections mais ne substitue pas les mesures de prévention, telles que le dépistage. J’espère que grâce à mon témoignage, vous penserez à aller faire régulièrement des frottis afin d’éviter d’arriver à un stade avancé“, a-t-elle conclu.