Connectex avec nous

Belgique: un gouverneur appelle à ne pas nourrir les migrants

Pure Info

Belgique: un gouverneur appelle à ne pas nourrir les migrants

La dernière Heure – Le nombre de personnes en situation irrégulière interceptées en Flandre occidentale, et particulièrement à la Côte, ne cesse d’augmenter. En l’espace de deux mois, 890 personnes ont été interpellées par les autorités.

Face à cet afflux de migrants, le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé (CD&V), redoute que des camps de tentes voient le jour à la côte belge. Il demande aux riverains de ne pas distribuer de nourriture à ces personnes. “C’est très difficile, parce qu’il s’agit au fond d’êtres humains, mais ces distributions troublent nos actions. Il s’agit toujours de migrants voulant rejoindre la Grande-Bretagne à tout prix, alors que s’ils demandent l’asile en Belgique, nous pouvons les accueillir”, a-t-il indiqué. Ce dernier est favorable à l’installation d’un centre fermé à la Côte, ce qui serait, selon lui, “un moyen de dissuasion”.

Sa prise de position a suscité l’indignation générale. Experts, hommes politiques, associations et citoyens se sont empressés de condamner ces propos.

Le virologue Marc Van Ranst a été l’un des premiers à exprimer son dégoût : les migrants sont assimilés à des “mouettes sur la plage”, estime-t-il sur Facebook. “Les masques tombent. Le racisme et la xénophobie appartiennent désormais, pour certains partis, aux 10 commandements.”

Le CIRé (Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers) condamne également les propos du gouverneur. L’organisation parle de réfugiés “livrés à eux-mêmes, dans des conditions humanitaires déplorables”. Ils n’ont pas accès à l’eau potable ou à des sanitaires, encore moins à un endroit fermé et chauffé pour passer la nuit. “Alors qu’ils survivent grâce à l’aide de bénévoles, le gouverneur de Flandre occidentale demande désormais de ne plus leur donner de nourriture. Car sinon, d’autres viendront…”, poursuit le CIRé qui appelle les autorités belges à mettre en place d’urgence l’aide humanitaire et médicale nécessaire à la Côte.

Sur Internet, certains ont réagi avec cynisme aux propos du gouverneur. C’est notamment le cas de Jos Thys, membre du parti Groen, sur le réseau social Twitter. “Dis Donald Trump, si tu échoues, tu peux toujours devenir gouverneur de la Flandre orientale #dégoûté #CarlDecaluwé.”

Plus dans Pure Info

Haut