Bénabar, son clash avec Benjamin Biolay : il confirme la “claque” et regrette

0
31

L’affaire remonte à plus de dix ans mais elle fait toujours parler. En 2009, Bénabar et Benjamin Biolay s’étaient violemment accrochés dans un restaurant du 7e arrondissement de Paris, alors que le torchon brûlait depuis déjà fort longtemps entre eux et qu’ils se clachaient par médias interposés. Une bagarre avait alors éclaté, sous les yeux des autres clients de l’établissement.

À lire aussi

Toujours en froid avec Bénabar, Benjamin Biolay a récemment remis une pièce dans la machine et a ravivé la vieille querelle. Au cours d’une interview accordée au magazine Vanity Fair (numéro d’août 2020), à l’occasion de la sortie de son nouvel album, Grand Prix, le chanteur de 47 ans évoque les nombreux accrochages qu’il a eus avec d’autres artistes, d’Henri Salvador, en passant par Michel Fugain et Bénabar. “Je n’ai jamais dégainé le premier. Mais j’ai parfois répondu de manière trop sanguine aux attaques. Je ne supportais pas, par exemple, cette étiquette de ‘nouvelle chanson française’ derrière laquelle on essayait de réunir des gens qui n’avaient rien à voir les uns avec les autres“, explique Benjamin Biolay dans cet entretien.

Tout ça est bien puéril, bien dommage, mais derrière moi

Voyant son nom cité et leur clash à nouveau mentionné, Bénabar a choisi de réagir sur Instagram. Bruno Nicolini (son vrai nom) a publié un long message dans lequel il assume ses torts et aimerait que sa “querelle” avec Benjamin Biolay soit oubliée.

Quelques lignes en réponse aux mensonges que je vois refleurir dans la presse à mon sujet. J’interviens à contrecoeur, parce qu’ils rabaissent les valeurs que je veux défendre, a d’abord débuté l’interprète du Dîner, expliquant ce qui l’a motivé à écrire ce message. Je n’ai jamais engagé de ‘clash’ avec Benjamin Biolay, bien au contraire (ce qui est très facilement vérifiable). Je trouve déplorables ces vaines querelles entre ‘vedettes’ facultatives qui ne font que renforcer le climat d’agressivité que subissent déjà les plus vulnérables.

Bénabar est ensuite revenu sur les circonstances de sa bagarre avec Benjamin Biolay : “J’ai en effet – et je le regrette – mis une claque à Benjamin Biolay dans un restaurant parce que d’injures en injures il s’était autorisé avec condescendance de ma maman. Tout ça est bien puéril, bien dommage, mais derrière moi.” Le chanteur dit ensuite accepter “les critiques” mais “pas les contrevérités“. “Je voudrais que ce post soit la conclusion d’une dérisoire polémique et non pas le début d’une autre“, a-t-il terminé, en continuant “à faire des chansons en souhaitant qu’elles apportent un peu de bonheur et de poésie“.