Benjamin Biolay a peur pour la suite : “Notre métier est en train de crever !”

0
128

Le confinement a fait des dégâts dans tous les domaines. Les artistes, les intermittents ont tous souffert de cette absence totale d’activité et de la reprise difficile. Dans les discours d’Emmanuel Macron, on distingue difficilement le moindre mot à leur égard depuis des mois. Alarmé par la situation, Benjamin Biolay a même évoqué la mort lente de sa profession dans les colonnes de L’Obs. “J’en ai assez de ne pas pouvoir dire ce que je pense sans me faire incendier sous prétexte que je suis médiatisé, explique l’ex de Chiara Mastroianni. On est toujours considéré comme indécent quand on parle d’argent, mais tout le monde se fiche de savoir que notre métier est en train de crever. Si le public savait dans quelle détresse se trouvent les techniciens, il comprendrait qu’il n’y a rien d’indécent à réclamer du soutien.

À lire aussi

Son métier, il le chérit tant qu’il craint le pire. Quand il était adolescent, Benjamin Biolay dessinait déjà les pochettes de ses futurs albums. “Preuve que ça a toujours été mon rêve” s’amuse-t-il. Le chanteur superbe qui sortira son prochain album Grand prix – le neuvième ! – le 26 juin prochain, a bien prévu de partir en tournée dans toute la France à l’automne… mais tremble à l’idée que celle-ci ne soit reportée, annulée. Pour lui comme pour son équipe. “On nous prend pour des millionnaires, c’est loin d’être le cas, précise-t-il. Ça devient compliqué, de vivre de la musique. À moins de s’appeler Angèle, d’être hyperstructuré et d’emmerder la Terre entière. Quand Jean-Louis Murat lui crache dessus, elle demande : ‘C’est qui, lui ?’