Bérengère Krief amoureuse : “J’ai rencontré un garçon…”

0
104

Sur le plateau de Je t’aime etc., Daphné Bürki laisse ses invités se confier. Venue parler de son nouveau spectacle, Amour, Bérengère Krief est revenue sur une grosse rupture sentimentale qui a marqué sa vie… et son histoire d’amour actuelle.

À lire aussi

Ce mercredi 29 janvier, l’humoriste a dit que son spectacle aurait pu s’appeler Post-rupture au lieu d’Amour. Un show directement inspiré de sa vie personnelle, sa relation et sa rupture. Après l’annulation de son mariage, il y a cinq ans, elle a fait un réel travail sur elle. “Je devais me marier. On avait organisé le mariage et tout, avant que ça coûte de l’argent, autrement dit les validations. C’est-à-dire que j’avais choisi la robe, la salle, le traiteur. Il y avait quand même une grande démarche, et j’étais dans la comédie romantique où j’avais toujours voulu être. On m’avait demandée en mariage, c’était magnifique, New York et tout, vraiment, j’étais Meg Ryan.”

Mais le couple s’ébrèche puis finit par s’éteindre. Le mariage finit par être annulé, le couple rompt. “Au fond de moi, je n’avais pas envie de ce mariage Pour moi, j’organisais une fête… une comédie romantique”, dit-elle avant de préciser que cette séparation l’a conduite tout droit en thérapie.

Mais que l’on se rassure ! L’actrice de 36 ans a retrouvé le bonheur avec un nouvel homme autour duquel elle laisse placer le mystère. “J’ai rencontré un garçon, avec qui ça se passe très bien. Je trouve un équilibre.” Et de reconsidérer les relations humaines : “J’ai des discussions, pas plus tard qu’hier soir, qui sont difficiles, avec mon amoureux. L’amour, c’est quand on traverse cette tempête, et que derrière on se dit : ‘Bon ok, on s’est dit des choses, ça a été dur, mais on s’est dit les choses profondément.’ Et c’est difficile, on croit que l’amour, c’est comme dans les comédies romantiques, et c’est pas ça, en fait.”

Depuis le 17 janvier, et après trois ans d’absence, Bérengère Krief est remontée sur les planches du Théâtre de la Gaîté-Montparnasse.