Bernard Lavalette : Mort de l’acteur, voix emblématique des aventures d’Astérix

0
137

Vétéran des planches et collectionneur de seconds rôles souvent cocasses, comme dans Le Gendarme se marie, Bernard Lavalette, dont la voix reconnaissable accompagna aussi les aventures au petit écran d’Astérix le Gaulois, est mort samedi 14 décembre 2019 à Paris, à l’âge de 93 ans, selon une annonce faite par sa fille Anne de Fleury à l’AFP. Un décès qui survient quelques semaines seulement après celui de son épouse, Jeanon, qui s’est éteinte au mois de septembre.

À lire aussi

De son vrai nom Bernard de Fleury, l’acteur, chansonnier et humoriste avait tiré son pseudonyme du château de Villebois-Lafayette dont son grand-père le docteur Maurice de Fleury était propriétaire. L’idée lui avait été soufflée par Pierre Tchernia, son ami depuis le collège, qui le dirigea dans plusieurs de ses films dans les années 1970 : Le Viager, Les Gaspards, La Gueule de l’autre. Avec, à chaque fois, un rôle avec de la stature à la clé : respectivement député, ministre de l’Intérieur et comte (titre que Bernard Lavalette détenait réellement). Des années 1960 aux années 1980, il tourna pour des réalisateurs tels que Michel Boisrond, Guy Lefranc, Jean Girault, Robert Lamoureux ou encore Michel Gérard. Parmi ses principaux films figurent Messieurs les ronds-de-cuir, La Belle Américaine, Un Drôle de paroissien, Thomas l’imposteur, La Grande Mafia, Le permis de conduire, ou encore Impossible pas français.

A la télévision aussi, il avait souvent campé des personnages officiels : préfet, ministre, amiral, avocat… L’une de ses premières apparitions au petit écran avait eu lieu dans Les Saintes Chéries, adaptation à succès du roman de Nicole de Buron, décédée cette semaine elle aussi, et l’une de ses dernières s’était faite dans une autre série plébiscitée, Maguy. Outre son visage, sa voix reste gravée dans les esprits puisqu’il était le narrateur des aventures d’Astérix le Gaulois, Astérix et Cléopâtre (il y doublait également Amonbofis) et Les Douze travaux d’Astérix (dans lequel il doublait aussi… le préfet, évidemment !), des dessins animés impérissables.

Sa carrière hors écran fut au moins aussi remarquable, où il fut une personnalité incontournable du théâtre de boulevard et des haut lieux de l’humour (Théâtre des Dix-Heures, Caveau de la République, Trois-Baudets, Théâtre des Deux-Ânes). “Parallèlement, il chantait sur la Rive Gauche, à l’Écluse, à l’Échelle de Jacob, au Port du Salut et à la Galerie 55. Il s’était également produit à Bobino et à l’Olympia“, précise l’AFP, qui rappelle que l’artiste “se racontait sur un ton allègre et sans prétention dans son livre de souvenirs Et à part ça, qu’est-ce que vous faites ?”.

Les obsèques de Bernard Lavalette auront lieu en Charente, à Villebois-Lavalette.